Moscou et Paris évoquent une inspection de la centrale de Zaporijjia

0
313

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a évoqué mardi avec son homologue française Catherine Colonna la possible visite d’inspecteurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) à la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia.

Au cours d’une conversation téléphonique, « ils ont discuté en détail de la situation autour de la centrale et des opportunités existantes d’organiser une visite lors d’une mission de l’AIEA », a expliqué le ministre russe dans un communiqué.

M. Lavrov a assuré que l’Ukraine continuait de « bombarder la plus grande centrale nucléaire en Europe, ainsi que sa zone adjacente, ce qui expose toute la population européenne au danger d’une catastrophe nucléaire ».

Cette centrale du sud de l’Ukraine est occupée depuis début mars par l’armée russe. Elle est devenue la cible ces dernières semaines de frappes dont Moscou et Kiev s’accusent mutuellement.

L’AIEA a déploré dans un communiqué les nouveaux bombardements de ces derniers jours, qui ont « provoqué des dégâts supplémentaires dans la zone ».

« Je continue à consulter activement et intensément l’ensemble des parties afin que cette mission vitale puisse avoir lieu sans délai », a souligné le directeur général de cette instance onusienne, Rafael Grossi.

Cette visite, destinée à « diminuer le risque d’un grave accident nucléaire en Europe », devrait se dérouler « d’ici quelques jours si les négociations en cours aboutissent », a-t-il ajouté.

La semaine dernière, les présidents russe Vladimir Poutine et français Emmanuel Macron ont appelé à l’occasion d’un entretien téléphonique à organiser « dans les plus brefs délais » une inspection de la centrale.