Médias publics : les pigistes réclament leur intégration à la Fonction publique

0
1069

Réunis en collectif, des journalistes pigistes exerçant  à la radio et télévision de la ville de Pointe-Noire ont manifesté, il y a quelques jours, devant la préfecture de cette ville,  demandant aux autorités leur intégration.

La coupe est pleine pour les journalistes pigistes qui ont des rémunérations si basses n’englobant pas tout le travail fourni en temps comme en qualité. Il y a quelques jours, ces  pigistes se sont retrouvés devant la préfecture de la ville océane pour exprimer leur ras-le-bol. Réunis comme un seul homme, ils ont défilé, banderoles et pancartes à la main. La situation devient invivable pour ces femmes et hommes de média qui travaillent pour certains depuis plus de vingt ans. Aujourd’hui, ils sortent du silence et interpellent les pouvoirs publics pour leur situation. Ils exigent du gouvernement leur intégration à la Fonction publique. Et ils ont promis accélérer leur mouvement si rien n’est fait. « Nous sommes là et cela depuis plus de 20 ans pour certains. Nous travaillons pour l’Etat, malheureusement nous ne sommes pas recrutés. Chaque fois qu’il y a des recrutements, l’Etat reste insensible à notre cause. Nous lançons un cri d’alarme auprès des autorités congolaises pour notre situation », a dit un pigiste.