L’Union européene visite les projets dans la Bouenza et Mindouli

0
666





L’ambassadeur de l’Union européenne (Ue), M. Raul Mateus Paula, a visité les 15 et 16 octobre derniers les projets de pisciculture à Madingou, chef-lieu du département de la Bouenza, et la ferme pilote du groupement agropastoral de Mindouli, dans le département du Pool, subventionnés par son institution, afin de s’enquérir du niveau d’exécution.

Au cours cette visite, M. Paula s’est dit satisfait de voir à quel point les projets se développent. « Le marché et les possibilités sont là. Il y a une dynamique positive et énormément de possibilités au Congo », a-t-il fait constater.

Satisfait de voir les jeunes attirés par cette activité noble, il a souhaité un changement de culture chez les jeunes. « Autant de jeunes veulent être fonctionnaires. Or il s’avère que tout le monde ne peut pas être fonctionnaire. La diversification de l’économie ne peut pas se faire avec les fonctionnaires, mais avec le secteur privé. Il faut intéresser les jeunes à l’initiative privée », a-t-il souligné.




Paula s’est aussi réjoui de l’utilisation des machines pour fabriquer l’aliment de bétail et des animaux et augmenter la production de maïs. A son avis, ces projets sont extrêmement importants pour diversifier l’économie du Congo. « L’économie était extrêmement dépendante du pétrole, et il est clair qu’il faut davantage la diversifier et entamer la transition. A ce propos, nous sommes au cœur de la problématique », a-t-il indiqué.

Le maïs a un lien avec la pisciculture, car il sert aussi à alimenter les poissons. Ces projets donnent des perspectives importantes et il y a une demande énorme. « Au Congo, on importe le poulet aux hormones, qui n’est pas de bonne qualité. Par contre, il y a une forte demande de congolais qui souhaitent consommer bio », a-t-il dit.

Au cours de cette mission, l’ambassadeur de l’Ue a visité la structure qui sert de dépôt, un bâtiment de 20 mètres de long sur 10 mètres de large, d’une capacité de 200 tonnes de stockage de maïs. Ce dépôt concourt à l’amélioration des conditions de conservation des produits agricoles. Il constitue un élément motivateur susceptible d’encourager les producteurs à former une coopérative de stockage et de commercialisation des produits.

Bâtiment de stockage des produits de bétail et de maïs de Mindouli, don de l’Union européenne

La mise en place de ce dépôt a été Financée par le projet de structuration des organisations de la société civile agricole du Pool pour la diversification économique et le développement rural inclusif (Oscagri-Pool) et pilotée par l’Ong Gescod, en collaboration avec le Groupement agropastoral de Mindouli (Gapm).




Les clés dudit bâtiment ont été remises au président de la coopérative des producteurs de céréale de Mindouli (Cpcm), M. Jean Miassoba, en présence de l’ambassadeur de l’Ue.

A cette occasion, le diplomate européen a dit que l’organisation de la production, d’une manière structurée, va permettre de réduire les importations, de créer des emplois et d’améliorer les conditions de vie des paysans et des populations. Par ailleurs, il a demandé aux bénéficiaires d’utiliser le bâtiment reçu à bon escient.

(ACI/Marlyce Tchibinda Batchi)