Liste des ministres Congolais et leurs maladies qui s’accrochent au gouvernement

0
4457




La politique congolaise est sous occupation depuis des années par une classe vieillissante qui a horreur de l’alternance et qui en a fait un moyen d’enrichissement et de survie. Pour ces vieux là, vouloir les succéder est un acte de trahison et d’atteinte à la sûreté intérieure. Maladifs pour la plupart, ils ne se rendent plus compte de leur échec et incompétence et ont décidé de sacrifier plusieurs générations.




L’unique espoir qui reste au peuple congolais d’assister à une alternance générationnelle à la tête de toutes les instances de la république est la mort des vieux qui s’accrochent au pouvoir depuis 1960.




Parfois, même Dieu comprend les médecins qui livrent au peuple les dossiers médicaux des ceux qui les oppriment. Des malades qui gouvernent le Congo sans aucune passion et patriotisme tomberont un à un.

Leur chef de fil Denis Sassou Nguesso, souffre d’un cancer de la prostate, d’hypertension et de la sciatique. Il est contraint de prendre le plus souvent des anti-douleurs et somnifères. Il est courant qu’il pique des crises qui font craindre son entourage.

Des ministres malades

Pierre Oba : porteur du virus du sida, le ministre des mines est aussi diabétique. Grâce à son pouvoir financier et statut social, il peut se procurer facilement des rétroviraux, qui lui parviennent directement de la France. Il s’est marié traditionnellement il y a quelques mois avec une fille saine.




Henri Dzombo : l’éternel ministre de tous les gouvernements Sassou, le patron de la foret congolaise a été victime d’un empoisonnement à la présidence de la république et admis depuis dans un hôpital parisien.

Clément Mouamba : Diabétique, il vient d’être diagnostiqué au premier ministre un cancer de la prostate qui lui a valu un long séjour en France.

Firmin Ayessa : le vice premier ministre a longtemps été un malade qui s’ignorait jusqu’à ce que la mort le bipe. Son long séjour dans un hôpital parisien a décelé une kyrielle de maladies dont le cancer de la prostate, une pneumonie et une faiblesse sexuelle.

Jean Jacques Bouya: le toubilandou et acteur des travaux désastreux de la république, en dehors de l’obésité qui lui cause des difficultés respiratoires, Ya Jean se plaint de l’éjaculation précoce et d’une faiblesse sexuelle aiguë.




Raymond Mboulou : Le plus moche des ministres Congolais, souffre d’une paranoïa mystique depuis son duel avec Elvis Okombi Tsalissan de Pona Ekolo. Il se dit que Mboulou voit des diables partout et ne se sépare jamais d’une petite statuette qui lui sert de protection. Le patron des tricheurs du Congo, ne banderait plus depuis des mois et a du mal à pisser. Un cancer de la prostate lui a aussi été détecté.

Calixte Ganongo : Ayant été victime d’une attaque mystique qui lui a paralysé tous ses membres pendant des mois, le patron des finances souffre d’un problème des reins.




Yvonne Adelaide Mougani : Celle qui est au gouvernement juste pour avoir centré Antoinette à Sassou Nguesso, souffre d’un maladie atypique, à savoir la nymphomanie.Il se dit que la ministre des petites et moyennes entreprises ne supporte pas faire un jour sans être sauté. Elle ne sait pas faire l’amour en silence et ses gémissements sont même écoutés par sa garde.

Emille Ouosso : Le gardien du temple maçonnique souffre de l’hypertension et des problèmes respiratoires. Il serait aussi asthmatique.