Les voiries urbaines des grandes villes seront réhabilitées

0
1101

Afin d’améliorer la circulation urbaine en proie aux érosions et nids de poule, le gouvernement entend engager des travaux de réhabilitation des voiries urbaines et de lutte contre les érosions à Brazzaville et à Pointe-Noire.

La décision ressort du compte rendu du Conseil des ministres du 1er février dernier. Le traitement des érosions sera, en effet, mené avec une priorité donnée au sauvetage des infrastructures de production et de distribution de l’eau et de l’électricité qui sont en péril dans les zones menacées par cette catastrophe.

D’après le compte rendu, le chef de l’Etat a instruit, en complément de cette décision, le gouvernement de procéder également à l’entretien des pistes agricoles et rurales, voies de communication absolument essentielles à l’intérieur du pays. Pour ce faire, le gouvernement devra étudier les modalités pour abonder le Fonds routier.

Toujours en lien avec les questions de voies de communication, le Conseil des ministres a décidé du principe de la réhabilitation, dans les meilleurs délais, de la route Enyellé-Impfondo dans le département de la Likouala.

Rappelons que le réseau routier des deux principales villes du pays se trouve actuellement dans un état de délabrement indescriptible. A Brazzaville, la population dénonce l’incompétence notoire des pouvoirs publics à résoudre ce problème. Partir des quartiers de la partie Nord de cette ville, sur la RN 2, pour le Centre-ville, relève d’un véritable parcours de combattant. La réalité est la même pour les habitants de certains quartiers Sud de la ville.