L’érosion de Sadelmi continue de faire des ravages

Les populations du quartier Sadelmi à Mfilou, ont décrié le 1er  avril l’avancée de l’érosion qui emporte sur son passage, plusieurs maisons sur l’avenue Jacques Bakouedila, plongeant plus d’une famille dans la précarité.

L’érosion de saldemi  ne cesse de  causer désolation au sein des habitants de ce quartier. Ainsi pour contrer sa progression, ils sont obligés d’utiliser les moyens de fortune, pour canaliser les eaux, en construisant les caniveaux dans le ravin.

« Je vivais dans une très grande maison, hélas l’érosion l’a ravagée, je suis retraité et vis dans de mauvaises conditions. La vie n’est pas facile, car depuis ce drame, je n’ai reçu aucune assistance de la part des autorités », explique Lambert Mavoungou, un septuagénaire.

 Lambert Mavoungou n’est pas la seule victime, plus d’une trentaine d’habitations ont été ravagées par l’érosion. Les victimes et ceux dont les maisons sont à quelques encablures du ravin sollicitent l’intervention des pouvoirs publics, afin que des travaux d’envergure soient engagés pour épargner ce quartier qui risquerait de disparaître.

 « Pour éviter le pire, nous avons récolté des fonds à hauteur de 5000 francs CFA par parcelle pour essayer de sauver les maisons qui sont à quelques mètres de l’érosion. Nous construisons un collecteur qui va canaliser les eaux de pluies », fait savoir Gueurz Mabiala

C’est depuis 2005 que les habitants du quartier Sadelmi sont confrontés à l’avancée de l’érosion et continuent à attendre l’aide de l’Etat.