Le Burkina Faso et le Mali «ont convenu d’approfondir la réflexion sur le projet de Fédération»

0
745

Le Premier ministre malien Choguel Maïga s’est rendu au Burkina Faso pour renforcer les liens entre les deux pays. Plusieurs accords de coopération ont été signés sur le plan sécuritaire et humanitaire. Concernant la lutte contre le terrorisme, les deux pays ont appelé à une synergie entre les différents pays de la sous région. À l’issue de ce déplacement, ce dimanche 26 février, le ministre burkinabè délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et chargé de la Coopération régionale s’est exprimé sur les avancées auxquelles sont parvenus Ouagadougou et Bamako.  

Les deux États veulent conjuguer leurs efforts avec ceux de la sous-région face au terrorisme et déplorent le maintien et le durcissement des sanctions de la Cédéao.

Les deux délégations ont relevé la nécessité de conjuguer leurs efforts avec ceux les autres pays de la sous-région pour faire face à ce fléau et appelant à une synergie d’action au niveau régional pour l’endiguer. Abordant la question de la coopération au sein des instances sous-régionales, régionales et internationales, les chefs de délégation ont salué la convergence de vues des deux chefs d’État sur les questions d’intérêt commun et déploré le maintien et le durcissement des sanctions de la Cédéao à l’encontre des trois pays en transition, à savoir le Burkina Faso, la République du Mali et la République de Guinée, en dépit de leur plaidoyer pour la levée desdites sanctions, conformément aux conclusions de la réunion tripartite des ministres chargés des Affaires étrangères tenue les 8,9 et 10 février 2023 à Ouagadougou, les deux parties ont convenu d’approfondir la réflexion sur le projet de Fédération.

Karamoko Jean Marie Traoré, ministre burkinabè délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération régionale et des Burkinabé de l’Extérieur, chargé de la Coopération régionale