La RDC ouvre un consulat au Sahara Occidental

0
483





La République démocratique du Congo (RDC) a été ce samedi, le neuvième pays à établir un consulat général à Dakhla, une des principales villes du Sahara marocain.

La cérémonie inaugurale de cette nouvelle représentation diplomatique a été présidée par la ministre congolaise des Affaires étrangères, Marie Tumba Nzeza et son homologue marocain, Nasser Bourita.




Il s’agit effectivement de la 9ème représentation diplomatique qui voit le jour depuis le début de cette année, dans la province marocaine de Dakhla, alors que l’autre ville de Laâyoune abrite déjà huit consulats de pays arabes et africains moins.

Cette dynamique diplomatique est en fait une pleine reconnaissance sur le terrain, de la marocanité du Sahara Occidental faisant l’objet d’un vieux litige territorial opposant le Royaume chérifien au front séparatiste sahraoui «Polisario» fortement soutenu par le régime algérien auxquels Rabat a affligé de retentissants échecs sur le champ de bataille diplomatique.




Le dernier échec et non des moindre, leur a été asséné le 10 décembre dernier par le président des Etats-Unis qui a carrément annoncé la reconnaissance officielle de la marocanité du Sahara Occidental par les Etats-Unis. Ce pays compte d’ailleurs ouvrir dans les jours qui viennent, un consulat américain à Dakhla à l’instar de la Jordanie.

Depuis le début de cette année, la ville de Dakhla située à l’extrême sud-ouest du Sahara Marocain a vu déjà l’installation de huit consulats généraux par la Gambie, la Guinée, Djibouti, le Liberia, le Burkina Faso, la Guinée-Bissau et la Guinée équatoriale et Haïti, qui est le premier pays non arabe et non africain à ouvrir une représentation diplomatique au Sahara marocain.