La France veut faire assassiner les civiles au nord du Mali à imputer au pouvoir de Bamako

0
447

Le président français après avoir demandé aux ambassadeurs de s’appuyer sur les médias français notamment France Média Monde (rfi et France 24), vient de convoquer une importante réunion avec la sécurité extérieure.


La direction générale de la sécurité extérieure lui a proposé ce qui suit d’après une source concordante.
Pour rappel, La direction générale de la Sécurité extérieure (DGSE), parfois simplement appelée Sécurité extérieure (SE), est le service de renseignement de la France depuis 1982, succédant au service de documentation extérieure et de contre-espionnage (SDECE). Elle est chargée de l’acquisition du renseignement et des opérations clandestines effectuées hors du sol français. Elle travaille en coopération avec la direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI) dans le but de protéger les intérêts vitaux de la nation, dans les domaines contre-terroristes et paramilitaires.


Face aux multiples tentatives de déstabilisation du Mali la dernière trouvaille serait de créer des charniers dans le nord entre Septembre et Novembre. D’ici la fin de l’année, les renseignements français ont prévu de recruter de faux témoins qui seront interviewés par les médias français (TV5, rfi, France 24 ou AFP). Les interviews seront autour de charniers créés de toutes pièces par la France et ses alliées tels que l’Allemagne et la Minusma. Leurs zones de prédilection sont Ménaka, Ansongo, Anderboukane, Talataye et autres.


Plusieurs résidences ont été louées dans la banlieue de Londres pour y loger les faux témoins afin de leur garantir une couverture. Certains n’ont pas la nationalité malienne mais des dispositions ont été prises pour leur fournir des papiers.


Rfi dans un premier temps ne voulait pas prendre part à une telle mascarade mais la pression était tellement forte qu’ils ont cédé. Dans les jours qui viennent, l’armée française en relation avec les services de renseignements va créer les conditions pour que des terroristes abattent des villageois qui seront par la suite enterrés dans des fosses communes. Le but est de faire porter le chapeau à l’armée malienne aidée par les russes. Ils sont déjà en possession de quelques photos de militaires russes déployés au Mali. Pour émouvoir les dirigeants européens et américains, ils comptent tuer des femmes et des enfants. Cette technique leur permettra de justifier une intervention militaire dans le septentrion malien.


Il y’a deux semaines dans un restaurant de la capitale malienne, des militaires allemands (une femme et un homme) s’entretenaient sur la question avec le leader d’un groupe armé qui n’a pas approuvé la méthode. Nous avons des photos d’eux dans le resto situé au bord du fleuve à Badalabougou non loin de l’ambassade allemande.

L’enfant de Talataye