La Chine est prête à travailler avec la Russie sur leurs « intérêts fondamentaux », indique Xi Jinping à Vladimir Poutine

0
306

Le président chinois a indiqué jeudi à son homologue russe que son pays était prêt à travailler avec Moscou pour un soutien mutuel de leurs intérêts fondamentaux, a rapporté un média d’Etat chinois.

Les deux hommes se sont vus jeudi en marge d’un sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) en Ouzbékistan, leur première rencontre depuis le début de l’invasion russe de l’Ukraine, et la première sortie à l’étranger du président Xi  Jinping depuis les débuts de la pandémie de coronavirus.

Les relations Pékin-Moscou étaient tumultueuses durant la Guerre froide, mais les deux voisins se sont nettement rapprochés ces dernières décennies pour faire front commun face à l’influence des Etats-Unis.

La Chine se refuse ainsi depuis l’intervention du 24 février à employer le mot « invasion » pour décrire les opérations militaires lancées par Moscou en Ukraine. Le pouvoir chinois n’a par ailleurs jamais condamné l’invasion russe, et rejette la faute du conflit sur les Etats-Unis et l’Otan.

« La Chine est disposée à travailler avec la Russie à un soutien ferme et mutuel sur les questions liées aux intérêts fondamentaux de chacun, et approfondir la coopération pratique en matière de commerce, d’agriculture, de connectivité et d’autres domaines », a affirmé Xi Jinping à M. Poutine selon un compte-rendu de la télévision publique CCTV.

Au début de leur entretien, l’homme fort de Pékin a suggéré à son homologue que Chine et Russie devaient assumer leur responsabilité de « grandes puissances« .

Pékin et Moscou doivent « jouer un rôle de premier plan et injecter de la stabilité et de l’énergie positive dans un monde parcouru par le chaos », a-t-il ajouté.