Kimba: Antoine Bokolojoue exige les exploitants Burkinabés de la mine d’or d’exécuter le cahier de charge

0
1497

Cette exigence du député de la circonscription unique de Kimba (département du Pool), Antoine Beli Bokolojoué aux exploitants Burkinabés de la mine d’or de Kimba pour le non-respect du cahier de charge a été faite à l’occasion de sa descente parlementaire effectuée du 03 au 09 septembre 2023. Descente au cours de laquelle, le député Antoine Beli Bokolojoué s’être entretenu avec ses mandants, sur plusieurs questions d’actualité et d’intérêt commun allant dans le sens du développement de leur district.

SOCAMIRAL, c’est de-elle qu’il s’agit ! La société de l’exploitation de la mine d’or du district de Kimba, tenue par des hommes d’affaires Burkinabè a été rappelé à l’ordre par le député de cette localité, Antoine Beli Bokolojoué, pour non-respect de l’exécution du cahier de charge et de l’injustice dans le cadre du recrutement de la main d’œuvre axée essentiellement à la jeunesse. Cette réunion restreinte, en présence du sous–préfet de ce district s’est tenue après quelques rendez-vous manqués de la part des exploitants.

« … j’ai reçu la société de l’exploitation de la mine d’or, et je leur ai demandé de respecter le cahier de charge qui a été élaboré avec les populations. Vous ne pouvez pas venir comme ça dans un district comme Kimba, soutiré de l’or et on retrouve rien comme construction dans la localité. J’espère qu’ils ont compris à se mettre non seulement à recruter les jeunes de Kimba pour travailler dans cette mine d’or, mais à exécuter ledit cahier pour le respect scrupuleux de ses engagements.… ». C’est au mois de mars de l’année en cours que cette société a débuté ses opérations justes après l’obtention de son permis d’exploitation délivré par les autorités compétentes. Environ 80 personnes travaillent sur cette mine d’or dont le recrutement contractuel pour la main d’œuvre se fait d’une manière rotative, chaque deux semaines.

De la descente parlementaire

Cette descente comme à l’accoutumé, a été l’occasion toute indiquée pour l’élu de la circonscription unique de Kimba, Antoine Beli Bokolojoué de rendre compte à ses mandants des conclusions de la troisième session ordinaire administrative. De Kimba centre avec ses deux quartiers, Massa et Maka, en passant par les quatre axes de ce district qui regorgent 23 villages entre autres, Ntsouo, Makou, Mouyali, Kimbembe 12 manières, Mpassa, Kimbeti, Makaka II, Djokotro, Mpouomo, Kidzoua, Mingoui, Inga, Mentséné, ses mandant ont également échangé avec leur élu sur la promotion de l’unité, de la cohésion et de la paix, gage de développement d’un Kimba capable de préserver ses lendemains meilleurs.

Des questions qui fâchent qui ont été aussi au centre de leur entretien sont entre autres la problématique du désenclavement des voies d’accès à Kimba, celle de l’électricité, de la prise en charges des enseignants bénévoles, de la formation des jeunes aux divers métiers, et du début imminent des ZAP, Zones agricoles protégées. « … vous savez que le Président de la République a toujours prôné la paix et l’unité nationale. Donc mois je fais le relais de ce message. En ce qui concerne des réalisations, vous savez que j’ai commencé à s’occuper de ce district avant que je sois député. J’ai construit des écoles, des postes de santé, et là on me réclame des ponts sur deux importants fleuves qui traversent le district à savoir l’Andouo et Lilali, que j’aille plaider auprès des gouvernants pour leur érection.

La question des routes une fois réalisée, leur permettra d’évacuer facilement le résultat de leur production notamment les produits agropastoraux, qui parfois pourrissent sans être acheminés… » A signifié Antoine Beli Bokolojoué. Toutefois, l’élu de Kimba a réaffirmé aux populations, la tenue de ses promesses électorales, à l’instar de l’atelier de couture mixte mise en œuvre il y a quelques mois, la poursuite de la distribution gratuite à tous les apprenants des kits et tenues scolaire ainsi que de l’ouverture de l’auto-école en début de ce mois d’octobre.

ARSENE MINAKA