Jean Elie Ngoya Obackas va traîner le Congo devant le TAS(Tribunal arbitral du sport)

0
1394

Le désormais ex- sélectionneur national des Diables Rouges A’, qui a appris son limogeage pendant qu’il se trouve en séjour de famille en Belgique, s’est fendu d’un rapport au vitriol dont nous avons obtenu copie. Il y donne de précieux détails sur les vraies raisons de l’élimination des Diables Rouges A’.

 » Je suis, certes, responsable de la comptabilité technique, c’est un fait », reconnaît l’homme qui accuse 11 mois d’arriérés de salaire, avant d’ajouter que  » toutes les conditions en amont avaient été réunies pour que je fasse un échec ».

Le « rapport final Chan 23 », commis par Elie Ngoya, décrit de piteuses conditions de préparation technique, des joueurs sans ration alimentaire pendant les stages, aucune prime payée, des plans de vol de merde pour une équipe nationale, l’immixion des responsables de la Fecofoot et du ministère des sports dans la gestion technique de l’équipe…

L’ex- sélectionneur national des Diables Rouges A’, qui qualifie son limogeage de « licenciement abusif », précise « qu’il n’est point besoin d’engager un plaidoyer pour retrouver mon poste, mais surtout de mettre à nu un fonctionnement qui ne va pas aider notre football, si l’on n’y prend garde ».

En rapport avec son  » licenciement abusif » et ses 11 mois d’ arriérés de salaire, qui ont causé un énorme préjudice à lui-même et à sa famille restée en Belgique, Élie Ngoya, convoqué par la justice belge où il risque gros pour « abandon de famille », entend mettre fin au « congolisme  » passif de ses prédécesseurs qui n’ont jamais voulu chercher à trouver réparation à l’international. « Je vais porter plainte contre le Congo au TAS », lâche l’ex- sélectionneur national des Diables Rouges A’, au cours de notre entretien par téléphone . Une première. Jusqu’ici seuls les expatriés de type Blanc usaient de cette voie juridique pour exiger réparation.

A.Ndongo, journaliste économique et financier