B/ville : la mutuelle des policiers routiers met en garde les politiciens qui critiquent leur business

0
769

Les policiers routiers de Brazzaville souvent indexés par les automobilistes pour leur extorsion mettent en garde certains politiciens qui exigent des poursuites judiciaires contre eux. Ces policiers routiers demandent aux politiciens de se regarder d’abord au miroir avant de vouloir les moraliser. Ils attendent des politiciens un silence total sur leurs abus envers les chauffeurs et les rappellent d’être plus voleurs qu’eux.

La mutuelle des policiers routiers qui fonctionne comme une ristourne estime que les politiciens qui volent déjà au sommet devraient les laisser aussi se retrouver sur les routes au détriment des conducteurs. A certains politiciens qui veulent pousser la justice à avoir un droit de regard sur leurs agissements, les policiers pensent qu’un voleur ne peut conseiller un autre sur les inconvénients du vol.

Sur les routes de Brazzaville et Congolaises, des policiers ont instauré le racket comme mode d’arrondir leurs fins de mois. Nombreux sont les témoignages qui soutiennent une organisation bien structurée qui a pour but final l’entraide entre les policiers sur l’argent des pauvres populations.

Chaque policier ayant une place sur la voie publique est censée reverser une somme d’argent à la hiérarchie et à la mutuelle qui fonctionne comme une tontine. C’est pourquoi la hiérarchie est dans l’incapacité de mettre fin à ce racket sur les conducteurs.

Malgré une note du tout nouveau général Fils Obami Itou sur les barrages illégaux érigés ici et là sur les routes, rien à changer et ces policiers lui tiennent tête. Ces policiers ont rappelé à Fils Obami d’avoir construit en un temps record sa maison avec l’argent du vol et non avec son salaire et devrait les laisser aussi s’enrichir.