JDO menace de plus garde les fétiches de Sassou en cas de retour de Nianga Mbouala

0
2968

La rumeur sur la nomination au poste de conseiller spécial en charge de la sécurité présidentielle du général Ngatsé Nianga Mbouala n’arrange pas nombreux dans le clan d’Oyo. C’est le cas de Jean Dominique Okemba, qui y voit une défiance à son autorité, et, menace de ne plus être le garde du temple dans son côté mystique. On se souviendra que les deux personnalités sont en froid depuis l’affaire du putsch raté de Norbert Dabira.

Au sein du clan Sassou, se joue une lutte féroce de positionnement, opposant trois camps qui aspirent chacun à la succession. Le pouvoir du Congo est devenu leur affaire familiale. Il y a le camp des enfants du président aile Dirat qui soutiennent Edgar Nguesso, le deuxième est celui des enfants Kaniki favorables à Kiki Sassou Nguesso et le troisième, le plus craint est celui du duo Okemba-Ndenguet qui bénéficie du soutien d’une bonne partie de l’armée et de la police.

Le général Nianga Mbouala qui est le soutien capitale des deux camps des enfants de son cousin Denis Sassou Nguesso a été écarté par le duo Okemba-Ndenguet, profitant de l’affaire Dabira. Mais, avec le temps, on a compris qu’il n’y était pour rien dans cette tentative de coup d’État et n’est plus en disgrâce avec la famille qui souhaite le revoir auprès du chef.

Lors des dernières mises en place au sein de la sécurité présidentielle, le général Ngatsé Nianga Mbouala serait nommé au poste stratégique de conseiller spécial en charge de la sécurité de Denis Sassou Nguesso. Un poste qui le place au dessus de Serge Oboa, Jean Dominique Okemba, qui y voit un affront contre sa personne. Lui, Okemba qui a tout fait pour éloigner son ennemi Nianga Mbouala de Sassou ne supporte pas le voir revenir en force.

C’était comme si le président de la république avait décidé de lui barrer la route de la succession. Les acteurs avertis de la politique congolaise voit en cette nomination, la crainte d’un décès brusque de Denis Sassou Nguesso qui éviterait à Okemba et Ndenguet de s’emparer du pouvoir. Mais, d’autres estiment qu’avec le contrôle d’une bonne partie des forces de défense, il serait facile à ce duo de prendre le contrôle des institutions et du pays.

Jean Dominique Okemba, qui tient mystiquement la vie de Denis Sassou Nguesso, aurait menacé ouvertement de ne plus porter ce poids si Nianga Mbouala passait avant lui. Il aurait rappeler aussi que personne jusqu’à ce jour dans le clan n’a jamais accepté de porter ce lourd fardeau et que tout risque de s’écrouler sans lui.

Au Congo, les autorités ont plus peur des fétiches que de la constitution ou des lois de la république et ont instauré un régime obscure qui tient par les couilles à toute la classe politique. Le Grand maître de cette frairie de l’obscurantisme n’est entre autre que Jean Dominique Okemba dont la démission entraînerait une succession d’évènements malheureux.

A Sassou Nguesso, il lui a été demandé de revoir la nomination du général Nianga Mbouala comme son conseiller spécial en matière de la sécurité afin d’éviter des frictions dans le clan qui pourraient favoriser aux opposants.