Insolite: les bébés noirs en réunion de travail avec la police autour d’un pot à Nkombo

0
2178

Aussi drôle que cela peut paraître, mais c’est une réalité que nombreux habitants du quartier Nkombo ne supporte pas. Ils ont compris que le phénomène bébés noirs est nel et bien entretenu par certains ripoux des forces de l’ordre. Ces jeunes délinquants se félicitent d’avoir eu une réunion de travail avec les responsables de la police sur une trêve en cette période des fêtes. Le comble est qu’après la réunion, ils ont partagé un pot avec les policiers.

Au rond point de l’ex CCF, au cours d’une cérémonie officielle, on a vu deux jeunes délinquants remettre au chef de l’État leurs outils de travail que sont les machettes et couteaux promettant de redevenir des citoyens normaux. Les médias propagandistes du pouvoir ont crié à la fin du phénomène bébés noirs. Après on a vu des puissants ministres, le procureur de la république et les généraux de la police jurer à l’éradication de cette forme de délinquance juvénile.

En tenant cette réunion de travail comme le définissent ces délinquants, les autorités prouvent leur incapacité à éradiquer réellement ce phénomène qu’elles ont créée et entretiennent en coulisses.

L’unique solution à la délinquance juvénile est la perspective d’une sortie professionnelle honorable et tant que cela passe au second plan dans les têtes des dirigeants, on est loin de sortir de l’auberge. Des jeunes désœuvrés et sans avenir se retrouvent dans le banditisme et l’immigration sauvage.

C’est dans la résidence d’une autorité des forces de l’ordre située au quartier Nkombo que cette réunion entre les policiers et les bébés noirs a eu lieu le mardi 13 décembre dernier dans l’après-midi. Les policiers ont demandé aux bandits d’observé une trêve en cette période des fêtes de fin d’années et surtout de suivre leurs collègues des quartiers sud ayant réduit drastiquement l’intensité de leurs agressions.

Selon le songui songui, ont participé à cette réunion, les bébés noirs de toute la zone nord et qui ont reçu une enveloppe conséquente de la police. C’est autour d’un pot que cette rencontre a pris fin.