Humilié, Sassou veut coûte que coûte faire arrêter le colonel Oniangué

0
3034

Malgré son «écrasante» victoire avec 88% à la présidentielle du 21 Mars dernier, Denis Sassou Nguesso qui attend plus de 20 dirigeants africains lors de sa prestation de serment du 26 avril prochain, garde toujours dent contre l’ancien colonel Albert Oniangue, à qui Mboulou a collé 0000,1% pour l’humilier. En réalité sur bases des PV de chaque bureau de vote dans la partie Nord du pays, Oniangue a fait des scores encourageants allant même à battre Sassou dans plusieurs d’eux.Sur ce Sassou tient à tout prix à le punir pour cet affront et a tenté de déposer les armes dans son domicile, mais les cameras de surveillance installées par Oniangué avait tout filmé.

Le colonel Albert Oniangué garde encore d’importants contacts dans l’armée congolaise, et ce sont eux qui l’ont mis au parfum du complot ourdi contre lui par le clan Sassou. Aussitôt, il a fait installer discrètement des cameras de surveillance à tous ses domiciles.

Quand les éléments de Raymond Mboulou se sont rendus au domicile du colonel Albert Oniangué, déposer les armes de guerre, ils ignoraient juste être filmés. Après tout le spectacle ayant suivi la découverte de ces armes par la police, Oniangué a juste fait parvenir aux commanditaires les images prises par les cameras de surveillance où l’on pouvait bien apprécier la grandeur du complot.

Bizarre quand-même depuis cette importante des armes de guerre, les médias proches du pouvoir comme avec Ntsourou, Mokoko et Okombi sont restés silencieux et personne n’a entendu la fameuse accusation d’atteinte à la sûreté intérieure. Le clan Sassou a été confondu et humilié par le pasteur colonel Oniangué.

Denis Sassou Nguesso, est sans doute le seul président au monde qui après ses «larges» victoires cherche toujours à neutraliser ses concurrents pourtant défaits avec des scores humiliants. Okombi Salissa et Jean Marie Michel Mokoko croupissent en prison pour les mêmes faits qu’il veut imputer aujourd’hui au colonel Oniangue. Aucun nordiste ne doit lui faire ombrage.

Le coup des armes ayant échoué, le pouvoir cherche coûte que coûte à savoir la source des 25 millions de la caution du dossier de dépôt de candidature du colonel Oniangue. A l’annonce de sa candidature, le clan Sassou avait tout fait pour bloquer ses comptes bancaires, pour qu’il ne puisse pas disposer des fonds nécessaires. Il ne sera pas étonnant d’apprendre par les médias du pouvoir que le colonel Oniangue serait en intelligence avec les forces extérieures pour déstabiliser les institutions.

source: le congolais.fr