Grosse colère de JDO sur le refus des membres de la Loge de livrer leur famille dont Isidore Mvouba

0
6098




Pour le gardien de la Grande Loge du Congo, il est hors de question que son temple supporte les caprices et fières de ses membres sur les obligations de fin d’années comme il en a toujours été. Jean Dominique Okemba, dans un courrier adressé aux récalcitrants, leurs a rappelé leurs devoirs et surtout les avantages dont ils jouissent grâce à la Grande Loge du Congo associée à la sorcellerie. Le sacrifice humain annuel est un devoir de tout membre.




Plus rien ne va comme avant dans la Grande Loge du Congo en ce mois de décembre. Nombreux sont les membres qui hésitent ou trouvent des excuses pour ne pas sacrifier les membres de leurs respectives familles comme recommandé dans la charte d’adhésion.




Au Congo, la franc-maçonnerie a la particularité d’avoir été associée à la sorcellerie où le plus grand capital est le sacrifice humain. Chaque fin d’année, la Grande Loge du Congo, instruit à ses membres sélectionnés de sacrifier un membre de leur famille pour la gloire et la fortification de la secte.

En cette année 2020, marquée par la pandémie du Coronavirus, les sélectionnés font profil bas et se réfugient derrière la puissance divine qui aurait blindé leurs parents choisis pour être sacrifiés, suscitant ainsi la grosse colère de JDO. Ce dernier affirme faire l’objet des menaces quotidiennes des Grands maîtres assoiffés du sang humain.




Parmi ces membres récalcitrantes figurerait l’actuel président de l’assemblée nationale Isidore Mvouba, qui venait d’être admis comme membre il y a si peu. Il y aurait eu un échange musclé en paroles entre JDO et Mvouba qui l’aurait envoyé se balader. Pour le fils de Kindamba, il est point question qu’il livre un membre de sa famille, lui qui s’est sacrifié pour le pouvoir de Sassou Nguesso, dont jouit aujourd’hui Okemba.