France : venus du Congo se faire soigner, leur belle-fille calcule le temps qu’ils passent sous la douche

0
1561

Le Congolais a cette facilité de se renier, à renier ses valeurs et sa culture une fois en Europe, surtout dès qu’il obtient une nationalité européenne. Même quand il arrive en France à l’âge de 30 ans, un Congolais devenu français à 35ans vous dira qu’il est d’origine congolaise où il a pourtant les 30ans de sa vie. Après s’être sacrifié à envoyer leur fils étudier en France, un couple âgé Congolais venu en France se faire soigner vit un calvaire dans l’appartement de ce dernier dans la région parisienne. Leur belle-fille qui se dit d’origine Congolaise compte le temps que ses beaux-parents passent sous la douche avec l’habituelle excuse de la cherté des factures. Pourra-t-elle au moins sortir la facture de l’éducation de son époux par ses parents qu’elle maltraite ?

C’est un vrai calvaire que vit le couple Osséré dans l’île de France plus précisément dans la ville de Creil où vit depuis des années leur unique fils. Toute leur vie, le couple Osséré n’a ménagé aucun effort pour que ce dernier ait un avenir radieux.

Il a été inscrit dans des bonnes écoles privées du Congo jusqu’à l’obtention de Baccalauréat. Son père a tout fait pour qu’il aille poursuivre ses études universitaires en Europe grâce au Campus France. Le couple Osséré est ce genre de parents qui n’attendent rien en retour de leurs enfants, mais se sacrifient pour leur avenir.

En France, après ses études universitaires qu’il a abandonné, Cédric Osséré s’est lancé dans le monde du travail avant de croiser sa femme actuelle, une Congolaise aussi, mais ayant quitté un homme qui l’a fait venir en Europe.

Le jeune couple s’est installé dans la ville de Creil dans la banlieue parisienne où les parents de Cédric vivent un vrai calvaire. Monsieur Osséré étant malade, son épouse s’est battu pour l’obtenir une évacuation sanitaire financée par l’État Congolais. Une fois en France, le couple a été prié par leur fils de ne pas loger ailleurs, mais chez lui à Creil. Et c’était leur plus grosse erreur.

Habitués à se laver au pays chaque matin au réveil et avant de se coucher, ils n’en ont plus le droit en France dans la maison de leur propre fils. Leur belle-fille Congolais a endoctriné leur fils qu point qu’il ne dit mot sur ses agissements. Elle a commencé par leur faire remarquer qu’ils se lavaient trop avant de leur montrer le montant élevé des factures du courant.

« Cédric, je ne savais que la France pouvait te changer à ce point ? Donc, nous tes parents sommes devenus un poids pour toi ? T’as jamais dit à ton épouse que nous ne sommes pas des nécessiteux et que tu as grandi dans ce même confort au Congo ? » répète la mère à son fils.

Mais pour monsieur Osséré, le problème de son fils est celui de s’être mis en couple avec une fille dont les parents ont raté l’éducation et qui a connu une enfance difficile.