Face à la révolte des jeunes francs-maçons, la Grande Loge du Congo convoque une réunion d’urgence

0
3801

Le grand maître Jean Dominique Okemba semble avoir perdu le contrôle de la Grande Loge du Congo depuis le début de la rébellion des jeunes francs-maçons. Ces jeunes rebelles ne supportent plus quelques pratiques qu’on leur oblige d’accepter et sont déterminés à y mettre fin. Le bât blesse sur la question de la sodomisation et le fétichisme qui sont contraires à la foi et aux règles maçonniques en Europe.

Fatigués de se faire sodomiser par des vieux de la Grande Loge du Congo, les jeunes francs-maçons se sont révoltés au point de proférer des menaces contre eux. Pour ces jeunes, il n’est plus question qu’ils continuent de servir d’objets sexuels pour aspirer à une vie décente.

Obligés de faire allégeance à la Grande Loge du Congo pour devenir quelqu’un au Congo, des jeunes sont devenus francs-maçons pour servir de digue de contention du pouvoir de Brazzaville.

L’une des règles de la Grande Loge du Congo est la soumission aveugle aux grands maîtres. Une opportunité pour leurs obliger à tout accepter sans rechigner dans une obédience qui suscite le rejet d’une grande partie de la population.

Denis Sassou Nguesso et Jean Dominique Okemba, les deux principaux leaders de cette obédience y ont introduit l’homosexualité et des sacrifices humains. A défaut de se faire enculer, les jeunes doivent livrer un membre de leur famille ou des proches en sacrifice. C’est dans cette optique qu’il leur résulte très difficile de partager leur argent.

Cette révolte des jeunes francs-maçons propage une mauvaise image de al Grande Loge du Congo, ce qui fait fâcher Jean Dominique Okemba qui a décidé la convocation d’une réunion d’urgence afin d’y mettre fin.

Malgré menaces et intimidations, la détermination des jeunes n’a pas été heurtée et leur révolte devient insupportable et surtout dangereuse pour la survie de la Grande Loge du Congo. Ce week end les francs-maçons seront en conclave pour tenter de reconduire la situation, mais les jeunes francs-maçons sont catégoriques, plus question de sodomisation !