Energie et Hydraulique : Honoré Sayi visite les structures de Pointe-Noire et Kouilou

0
348

Le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, Honoré Sayi, a fait une déscente du 27 au 31 juillet  dans quelques structures chargées de la production de l’eau et de l’électricité des départements de la ville océane et du Kouilou. Il était accompagné de Jean Bruno Danga Adou, directeur général d’Energie électrique du Congo (E2C) et des responsables de La Congolaise des eaux(LCDE)

Au cours de son séjour à Pointe-Noire, le ministre est allé voir le système d’adduction d’eau potable du district de Tchiamba-Nzassi ; la centrale électrique de Djéno ; la centrale thermique à gaz de Côte-Matève ; le poste très haute tension électrique dans le sixième arrondissement Ngoyo ; les postes très haute tension des quartiers Mongo-Kamba 1 et 2 dans le quatrième arrondissement Loandjili ; les équipements et sites du projet d’alimentation en eau potable de la ville de Pointe-Noire. Au Kouilou, le ministre a visité les installations du poste très haute tension de Mbondji.

Ensuite, le ministre a eu quelques entretiens avec les autorités municipales et les responsables de quelques sociétés, notamment les cadres des sociétés E2C, LCDE, CEC,  AKSA, Total E&P et d’Eni Congo.

Appréciant ainsi le travail effectué par l’ensemble du personnel de la société E2C, le ministre a signifié que,  malgré quelques difficultés rencontrées par cette structure, l’on pouvait compter sur celle-ci en vue de la fourniture d’une électricité pérenne et de qualité. «Nous étions dans quelques entrepôts en vue de constater l’arrivée des  nouveaux câbles et des nouveaux  transformateurs. Quelques quartiers de la ville qui connaissaient autrefois quelques délestages assez élevés bénéficieront désormais d’un allègement de délestage avant l’arrivée d’un autre lot de matériel. Cela permettra de mettre petit à petit fin aux délestages avant l’orée de l’année 2022 », a-t-il déclaré.

Pour sa part,  le directeur  général de la société E2C a lancé un appel aux industriels pour s’installer aux alentours de la centrale très haute tension de Mbondi qui dispose d’une grande capacité  d’électricité. «Dans les quartiers de Pointe-Noire, nous avions commandé beaucoup de matériels en vue de renforcer les réseaux de distribution à travers les quartiers, densifier ces réseaux pour permettre de faire les reprises de charge »,  a-t-il indiqué.