Energie : des zones industrielles de la Sangha bientôt alimentées

0
565

Le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, Emile Ouosso, a ouvert, le 5 octobre à Brazzaville, la session inaugurale du comité de pilotage du projet de construction de la ligne électrique pour l’alimentation des industriels de Ngombé et de Pokola, dans le département de la Sangha.

Ouverte en présence de la ministre de l’Economie forestière, Rosalie Matondo, et des représentants des sociétés forestières, principaux industriels du département de la Sangha, la session a permis, entre autres, l’examen et l’adoption de la feuille de route du projet et la présentation du tracé préliminaire de cette ligne.

Ce projet de construction de la ligne haute tension vise à raccorder les zones industrielles de Ngombé et Pokola au barrage hydroélectrique de Liouesso, dans la Sangha. A cet effet, une commission conjointe a été mise en place. La ministre de l’Economie forestière a souhaité voir toutes les sociétés forestières connectées à la ligne de Liouesso.

Avec une puissance installée de 19,2MW, le barrage hydroélectrique de Liouesso a été inauguré le 29 mai 2017. Une opportunité pour le développement du département de la Sangha, deuxième pôle économique du Congo après Pointe-Noire.

Cette infrastructure comprenant trois turbines de 6,4MW chacune n’alimente que les localités de Ouesso et de Mokeko, dont les besoins oscillent entre 4 et 5 MW. L’objectif à terme, estiment les autorités congolaises, est de desservir toute la Sangha et connecter Liouesso au réseau d’Imboulou afin de poursuivre la construction du projet du boulevard énergétique considéré comme l’un des axes majeurs du programme du chef de l’Etat.

Notons que la Sangha abrite l’une des quatre zones économiques spéciales prévues par le gouvernement. L’installation du barrage hydroélectrique de Liouesso est un jalon important de l’affirmation de la vocation économique de cette partie du pays.