Djiri : démarrage des travaux de réhabilitation de la route de l’Académie militaire

0
1330

Fermée à la circulation depuis deux jours à cause d’un éboulement de terrain survenu non loin de l’Académie militaire Marien-Ngouabi, dans le neuvième arrondissement Djiri, la route endommagée est en phase de réhabilitation pour être rouverte à la circulation ce 10 avril.

Les travaux de réhabilitation de la crevasse qui a endommagé le dalot sont confiés à la société chinoise CRBC. Ils ont démarré le 9 avril en présence du ministre d’Etat, ministre de l’Aménagement du territoire, des Infrastructures et de l’Entretien routier, Jean Jacques Bouya. La première phase porte sur le traitement complet du nid de poule créé par la furie des eaux diluviennes sur la rivière Itatolo afin de permettre à la population de circuler librement.

La deuxième phase des travaux, a expliqué le député-maire de Brazzaville, Dieudonné Bantsimba, consistera à aménager et réorienter le lit de la rivière Itatolo vers le dalot afin d’éviter que les eaux de pluie ne s’éparpillent à ce niveau pour détruire le bitume. «Avec le ministre d’Etat chargé de l’Aménagement du territoire, nous sommes venus constater des dégâts causés par la pluie d’hier qui a coupé la chaussée en deux. En même temps, nous lançons les travaux de réhabilitation provisoire de ce nid de poule afin de vite rétablir la circulation sur cette route. Dès demain, la voie sera rouverte au public avant d’amorcer les travaux confortatifs », a-t-il souligné.

Au-delà de tout, a poursuivi Dieudonné Bantsimba, la solution définitive reste l’achèvement du chantier de réhabilitation de la route nationale numéro 2 sur son tronçon pont Mikalou à celui de la Djiri. Un projet suspendu depuis 2016 à cause de l’austérité qu’a connue le pays. « La troisième phase du projet concerne la réhabilitation globale de la route nationale allant du pont de Mikalou à celui de la Djiri, dont les travaux sont arrêtés depuis quelques années faute de financement. Nous sommes actuellement à la recherche de quatre milliards FCFA pour relancer le chantier », a précisé le maire de Brazzaville.