Des officiers de l’armée s’opposent à la présence de 300 militaires Tutsis Rwandais dans le Pool et la Bouenza

0
5020

On parle déjà d’une centaine d’effectifs de l’armée Rwandaise qui serait arrivée et installée entre le Pool et la Bouenza. Ces éléments sont dissimulés en agriculteurs et sont soupçonnés de s’installer à d’autres fins qu’agricoles. Enfin réveillés, des officiers des FAC auraient manifesté leur inquiétude à leur commandant suprême. Ils craindraient que dans l’avenir le Congo ne regrette cette présence Rwandaise à l’instar des citoyens de la RDC voisine.

« Les Tutsis ne sont pas comme nous les Bantou et s’installent dans une logique d’occupation en bafouant les valeurs autochtones, on peut le constater à l’Est de la RDC et dans le Bandundu. En Tanzanie, ils ont été chassés par les autorités» explique un haut gradé de l’armée congolaise.

Alors que le Congo a autorisé le Rwanda d’exploiter les terres dans la partie sud de son territoire, l’arrivée des premiers supposés fermiers Tutsis pose déjà des conflits avec les autochtones.

Des officiers militaires auraient tiré la sonnette d’alarme sur les conséquences à long terme de cette arrivée. Ils auraient marqué leur opposition polie au chef de l’État. Il aurait été signifié à Denis Sassou Nguesso, des personnes étrangères qui viennent faire de l’agriculture ne ramènent jamais avec eux des travailleurs, mais embauchent localement.

Hors les Rwandais n’entendent pas employer les Congolais qu’ils traitent de paresseux alors que le Pool et la Vallée du Niari abritent les congolais les plus travailleurs. C’est ce flou que les officiers ne comprennent pas. Denis Sassou Nguesso aurait promis de mieux analyser les éléments apportés par ses officiers dans les jours à venir.