Déçus, des supporters des Diables Rouges insultent l’entraîneur belge Paul Put, « mboula mamakou ! Put ya Pamba Pamba !»

0
1173

Les Congolais ne supportent plus les humiliations successives des Diables Rouges et l’ont manifesté à l’entraîneur belge Paul But juste après la énième défaite en match amical. Des millions jetés dans la fenêtre pour un stage en Turquie qui n’a rien apporté ont poussé quelques supporters à proférer des insultes contre l’entraîneur et le staff dirigeant. On a pu entendre des « Mboula Mamakou Paul But ! Faux entraîneur ! Belge ya Pampa Pamba ! Vas y entraîner en RDC ! »

Au Congo, les véritables patriotes se cachant dans le football sont sans doute les supporters des Diables Noirs qui ont décidé de prendre la tête de la rébellion contre les dirigeants de la Fecofoot et le staff technique des Diables Rouges, l’équipe nationale de football. Nombreux se disent fatigués des humiliations qui les poussent à la limite d’un AVC.

Depuis que le belge Paul Put a été désigné comme coach de l’équipe nationale de football, les Congolais ont perdu le sourire footballistique et assistent comme chaque jour les Diables Rouges sont malmenés même par les petites nations. Des AVC en gestation avec cet entraîneur !

« Nous avons besoin d’un entraîneur qui sait dire non à la Fecofoot! Qui peut faire face aux injonctions du ministère et la Fecofoot… Un entraîneur charismatique qui connaît son rôle et ses droits » commente un internaute.

« Boko mema Diables rouges na moto… Le mal est profond, il faut revoir les choses à la base pour une vision à long terme , réorganiser la culture foot depuis la base avec des jeux des localités, scolaires et bien structuré le cas du championnat national en vrai statut professionnel avec des accompagnements et centres de formation, et système de management national et international, appuyer par un bon suivi » estime un autre.

« Un entraîneur au nom de Paul put, qu’attendez vous de lui, si ce n’est que de se faire niquer par d’autres entraîneurs ? » conclu ironiquement un autre internaute.