Couvre feu ramené de 20 heures à minuit le samedi à cause du mariage de Sarah Ndenguet

0
1353

Dans son dernier compte rendu, le gouvernement a décidé de la reconduction du couvre-feu dans les deux grandes villes du pays que sont Brazzaville et Pointe-Noire. Les heures retenues étaient de 20 heures les Samedis et dimanches et 23heures les jours ouvrables. Le communiqué insistait sur le respect de toutes ses mesures prises par les autorités. Mais hélas ! Le samedi 31 juillet dernier, exceptionnellement, c’est à minuit que le couvre-feu est rentré en vigueur au lieu de 20 heures. La fille du général Ndenguet célébrait la fête de son mariage à l’hôtel Pefaco situé en face de l’aéroport Maya Maya.

Le clan de l’Alima qui a pris le Congo en otage aime bien se vanter du fait que le pays est géré et entre leurs mains. Alors que le gouvernement prive les habitants des deux grandes villes de leur liberté de mouvements la nuit au delà de 20 heures les fins de semaine, le directeur général de police s’est permis unilatéralement de modifier l’heure du couvre-feu le samedi 31 juillet dernier pour permettre aux invités du mariage de sa fille de festoyer en toute quiétude.

C’est au rythme de l’orchestre Extra Musica de Roga Roga que les violeurs du couvre-feu se sont réunis à dans les jardins de l’hôtel Pefaco Maya Maya, pour accompagner Sarah Ndenguet et son époux. Parmi les invités, on pouvait remarquer la présence de Jean Dominique Okemba, patron des services secrets et très proche de Jean François Ndenguet.

Les habitants de Brazzaville ont pu profiter aussi de cette exception en envahissant les terrasses jusqu’à minuit. Les forces de l’ordre qui ont la charge de faire respecter le couvre-feu dès 20 heures ont reçu l’ordre de ne déranger aucun Brazzavillois et moins encore les invités du DGP.