Commémoration : les 75 ans de l’OMS célébrés à Brazzaville

0
657

La conférence de presse organisée conjointement, le 14 avril, à Brazzaville, par le ministre de la Santé et de la Population, Gilbert Mokoki, et le représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Congo, le Dr Lucien Alexis Manga, leur a permis de lancer également la campagne de célébration des soixante-quinze ans de cette agence onusienne.

« Le thème « Santé pour tous », retenu cette année, rappelle à chacun de nos Etats la nécessité de faire son bilan, de concevoir des mécanismes et des politiques de santé afin que chaque habitant puisse accéder aux soins de santé sans verser dans des dépenses énormes qui l’enfoncent à plus de pauvreté », a souligné le ministre de la Santé et de la Population, Gilbert Mokoki.

Il s’agit, a-t-il poursuivi, de se poser des questions, à sept ans du bilan sur l’Objectif de développement durable 3, sur la proportion du pays qui a accès aux soins de santé primaires; sur les principaux fondements de la couverture santé universelle; sur les réalisations faites dans le pays pour rendre accessibles les soins spécialisés à la population; sur l’étape à laquelle se situe le pays dans la mise en place d’un mécanisme de solidarité… 

Pour s’en convaincre, il a rappelé qu’en République du Congo, pays qui abrite le bureau régional de l’OMS en Afrique, les politiques sanitaires conçues par le gouvernement sont en parfaite cohérence avec les interrogations formulées et avec les nombreux engagements pris lors des assemblées mondiales et au cours des sessions du Comité régional… Ainsi, la mise en fonctionnement des nouveaux centres hospitaliers modernes, la formation en masse des ressources humaines en santé, l’instauration de plusieurs initiatives de gratuité, la mise en œuvre de la revitalisation des districts sanitaires et la réforme hospitalière ainsi que la mise en place de l’assurance maladie universelle répondent bien à cette volonté émise par le Congo d’atteindre les cibles du troisième Objectif de développement durable en 2030.

L’OMS accompagne le Congo

Le représentant de l’OMS au Congo, le Dr Lucien Alexis Manga, répondant à la presse à propos de la valeur ajoutée sur la présence du bureau régional à Brazzaville, a indiqué qu’il y a un ensemble de bénéfices qui sont significatifs et liés… « Nous avons, de façon permanente, une expertise de qualité, c’est-à-dire qui accompagne le Congo. Ajouter à cela que c’est aussi un terrain privilégié pour expérimenter de nouvelles stratégies : au cœur de la santé pour tous se trouve, entre autres, la réalisation de la couverture sanitaire universelle, qui permet à la population d’avoir accès à des soins de santé durables et de bonne qualité, à un coût abordable et équitable », a dit le Dr Lucien Alexis Manga. Il a souligné que le 75e anniversaire de l’OMS est l’occasion de faire une pause et de réfléchir aux résultats remarquables obtenus pour faire progresser la santé et le bien-être de la population congolaise.  C’est aussi une opportunité de se réunir autour de l’objectif commun et de renouveler l’engagement à relever les défis qui se profilent à l’horizon.

A noter qu’au Congo, l’OMS a eu un vrai impact dans l’amélioration de la gouvernance du système de santé avec l’élaboration des documents techniques et le renforcement des capacités des gestionnaires et des prestataires de soins. La mise en œuvre des actions des différents programmes a permis de faire reculer certaines maladies transmissibles comme le paludisme, le VIH, la tuberculose ou la poliomyélite, la structuration des programmes de lutte contre les maladies non transmissibles comme le diabète, l’hypertension artérielle, le cancer ou la drépanocytose. Par ailleurs, des progrès significatifs ont été notés dans le domaine de la santé de la reproduction avec la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantile (…).

Signalons que bien avant cela, le ministre de la Santé et le représentant de l’OMS au Congo ainsi que l’ensemble du système des Nations unies et leurs invités ont soufflé les bougies symbolisant les 75 ans d’existence de l’OMS.