Combats au Soudan: la Chine invite ses nombreux ressortissants à rester à l’abri

0
595

Les combats meurtriers entre factions rivales ont fait plus de 180 morts et 1 800 blessés au Soudan, selon le dernier bilan de l’ONU. Les chancelleries étrangères ont appelé leurs ressortissants à rester à l’abri. Notamment l’ambassade de Chine au Soudan alors que plus d’une centaine d’entreprises chinoises sont installées dans le pays.

C’est « l’alerte maximum » qu’a déclenché l’ambassade de Chine à Khartoum auprès de ses ressortissants, invités à se calfeutrer chez eux et « à rester loin des fenêtres et à l’écart des pièces avec vues sur rue ». Des consignes qui reviennent à chaque crise dans un Soudan boudé par l’Occident depuis le coup d’État d’octobre 2021 et régulièrement en proie au trouble, mais qui compte encore aujourd’hui encore une forte présence chinoise – parmi les plus importantes du continent.

Les investissements venus de Chine ont commencé en 1996. Ils ont encore été relancés en juin 2022, avec l’ouverture d’une première ligne maritime directe entre Port-Soudan et Qingdao sur la côte est chinoise, permettant de relier la mer Rouge à la mer Jaune dans le cadre des nouvelles routes de la soie chinoise.

La Chine est le plus grand partenaire commercial du Soudan avec un volume de 2,5 milliards de dollars échangés en 2021, en recul par rapport au 3 milliards de dollars de 2020. 130 entreprises chinoises sont sur place, opérant dans les hydrocarbures, ainsi que dans de nombreux chantiers d’infrastructures exigeant une forte main d’œuvre chinoise, même si de nombreux expatriés sont rentrés en Chine en raison des violences il y a deux ans.

Dimanche, la Chine a appelé les deux parties en conflit à « cesser le feu au plus vite pour éviter une nouvelle escalade ».