Coincé par le FMI et la Banque Mondiale, Sassou supplie la Chine sur ses 1300 milliards de dette. »Oko mema Congo na mutu »

Dans un entretien téléphonique qu’il a eu avec le dirigeant Chinois le 21 juin dernier, Denis Sassou Nguesso s’est presque mis à genoux pour supplier le géant Chinois de lui pardonner une bonne partie des 1300 milliards que son régime leur doit au nom du Congo. Rappelons que Sassou Nguesso et son clan ont presque pillé l’argent des prêts obtenus de la Chine pour lancer des investissements. Aujourd’hui, incapable de rembourser cette dette, il négocie une miséricorde Chinoise. « Oko méma Congo na mutu » comme dit Kevin Mbouandé

L’empereur Niongolgue le plus adulé du monde financier, Denis Sassou Nguesso a conduit le Congo dans une impasse à cause de la mauvaise gestion qui caractérise son clan et surtout l’esprit Kleptomane. Des milliards empruntés à la Chine au nom du Congo ont été détournés et se retrouvent dans les paradis fiscaux. Ce pouvoir n’avait tout misé que sur le pétrole et avec l’instabilité sur ce produit, ils ne savent plus à quel saint se vouer.

Le président chinois Xi Jinping a déclaré lundi que la Chine était prête à travailler de concert avec la République du Congo pour approfondir la confiance politique mutuelle et partager davantage leurs expériences en matière de gouvernance afin de promouvoir un développement plus grand de leurs relations bilatérales.

Dans un entretien téléphonique avec le président de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso, M. Xi a déclaré que la Chine était prête à oeuvrer conjointement avec la République du Congo pour accomplir de nouveaux progrès dans leur partenariat de coopération stratégique global entre les deux parties, afin d’apporter davantage de bénéfices aux deux peuples.

Le président chinois a souligné que l’amitié entre la Chine et la République du Congo remontait loin dans l’histoire, que les deux parties se sont toujours soutenues et entraidées, et qu’elles ont travaillé en étroite collaboration dans les affaires internationales et régionales afin de préserver l’équité et la justice sur la scène internationale ainsi que les intérêts communs des pays en développement.

Depuis l’année dernière, la Chine et la République du Congo ont lutté conjointement contre la pandémie de COVID-19 et ensemble ils ont promu le retour à la normale du travail et de la production, a-t-il dit, soulignant que les projets de coopération concrète entre les deux pays progressaient régulièrement et que leur amitié et leur coopération n’ont cessé de se renforcer.

M. Xi a souligné que la Chine soutenait la République du Congo dans l’adoption d’une voie de développement qui répond à ses propres conditions nationales, soutenait ses efforts dans la sauvegarde de sa souveraineté nationale, de sa sécurité et de ses intérêts de développement, et la soutenait dans la transformation de ses avantages en termes de ressources naturelles et de position géographique en avantages pour le développement.

La Chine encouragera les entreprises chinoises capables à investir en République du Congo, et elle est prête à approfondir la coopération avec la République du Congo dans des domaines tels que les soins médicaux et la santé, l’agriculture et les moyens de subsistance de la population, à fournir des vaccins et d’autres types de soutien à la République du Congo pour lutter contre la pandémie de COVID-19, à aider la République du Congo à s’industrialiser et à diversifier son économie, et à promouvoir son développement socio-économique, a indiqué M. Xi.

La Chine et l’Afrique ont proposé conjointement « l’Initiative sur le partenariat pour le développement de l’Afrique » à la communauté internationale, a déclaré M. Xi, ajoutant que la Chine était prête à travailler avec la République du Congo pour que davantage de pays participent à ce projet et soutiennent conjointement le développement de l’Afrique.

La Chine se réjouit de la participation active de la République du Congo à la prochaine réunion du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) afin de créer ensemble de nouvelles perspectives pour les relations sino-africaines.

Pour sa part, M. Sassou Nguesso a félicité M. Xi à l’occasion du 100e anniversaire de la fondation du Parti communiste chinois (PCC).

Sous la ferme direction de M. Xi, la Chine a remporté la bataille contre la pauvreté et contre la pandémie de COVID-19, a-t-il déclaré. Elle joue à présent un rôle central au niveau international, et le peuple chinois progresse rapidement sur la voie de la prospérité et du développement, a-t-il ajouté.

Tout en remerciant la Chine pour son soutien inestimable à la lutte de son pays contre la pandémie de COVID-19 et à son développement économique et social, M. Sassou Nguesso a déclaré que la République du Congo soutenait les positions de la Chine sur toutes les questions relatives à la sauvegarde de ses intérêts fondamentaux, et s’opposait à toute ingérence dans les affaires intérieures de la Chine.

La République du Congo est disposée à travailler de concert avec la Chine pour approfondir leurs relations amicales, construire activement « la Ceinture et la Route » et mettre en œuvre les résultats du sommet de Beijing du Forum sur la coopération sino-africaine, afin de développer une coopération fructueuse entre les deux pays et entre l’Afrique et la Chine, a-t-il conclu.