Barbe : pourquoi de jeunes congolais en portent de plus en plus ?

0
636

Depuis quelques années, la plupart des jeunes congolais dont l’âge varie entre 18 et 30 ans ont pris l’habitude de laisser pousser leur barbe. Dans un sondage effectué sur un échantillon pris à la volée dans certains quartiers de Brazzaville, quelques raisons les incitent à laisser pousser et entretenir plus ou moins la barbe.

« Chaque matin quand je me regarde dans la glace, avec ma barbe bien entretenue, je m’estime beau. J’ai confiance en moi et je me sens bien dans ma peau. Je suis prêt à faire face aux difficultés de la journée. En fait, je suis moi-même. Je suis dans mon assiette », témoigne Oscar Massamba.

En effet, les jeunes du Congo en particulier et d’Afrique en général n’hésitent pas à se laisser pousser la barbe pour des raisons d’esthétique, de beauté et d’estime de soi.

Un autre jeune abordé affirme que porter la barbe est un signe de maturité. « Je dois marquer la différence entre moi et mes cadets. Qu’est-ce qui atteste que je suis le plus grand ? Le port de la barbe est une preuve, je suppose ! Les quelques rares fois que j’ai coupé toute barbe, j’ai été traité comme un petit garçon. On ne me prenait pas au sérieux. Maintenant que je la garde, je vous jure, je n’ai plus jamais vécu cette mauvaise expérience », a laissé entendre Jean de Dieu Mazonga, conseiller en assurances dans une entreprise de la place.

Saturnin Mabiala, commerçant, a quant à lui indiqué que le port de la barbe est parfois une question de préférence personnelle. Il est couramment admis que les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Selon lui, le fait de garder plus ou moins de barbe est bel et bien une question de goût, de choix et de préférence personnelle.

Le regard des autres

Un coiffeur du quartier Diata, Gousteau Moulady, a estimé que les jeunes qui portent de barbe non entretenue peuvent apeurer autrui, leur aspect physique n’inspirant pas confiance. Par contre, quand leur barbe est bien entretenue, cela ne pose pas problème.  « Quand ils viennent pour se faire tendre, je respecte leur choix, leur style de coiffure et leur préférenceJe ne m’insurge jamais contre leur volonté car chacun jouit de son libre arbitre », a-t-il précisé.

Précisons que ce sont des Mésopotamiens qui ont commencé avec le port de la barbe vers 539 avant Jésus-Christ. A cette époque, la barbe était un signe de virilité, de courage et de sagesse. La longueur et le style de la barbe reflétaient la classe et le pouvoir. Plus la barbe était longue, plus le statut dans la société était supérieur.