Arrestation de Ndenguet : Sassou Nguesso s’oppose farouchement à ses enfants et Serge Oboa

0
5618

Il existe des tensions au sein du pouvoir de Brazzaville entre le camp des enfants du chef de l’État et celui des ceux qui se réclament véritables artifices. Mis en mal dans le désordre dans la police, le général Jean François Ndenguet est devenu la cible des ceux qui n’ont pas combattu lors du putsch de Denis Sassou Nguesso contre Pascal Lissouba et qui profitent des fruits du pouvoir. Soutenus par leurs alliés, les enfants du chef de l’État exercent sur lui des pressions pour mettre hors d’état de nuire Jean François Ndenguet. Denis Sassou Nguesso qui est aussi fidèle en amitié et reconnaissant s’y oppose farouchement.

Pour Denis Sassou Nguesso, tant que Jean François Ndenguet n’a jamais menacé son fauteuil, il est hors de question de l’humilier et il demande à ses enfants de lui être très reconnaissant pour la solidité de leur pouvoir. Il leurs a rappelé que pendant Ndenguet combattait, nombreux d’entre eux étaient loin des balles à l’abri à l’étranger.

Sassou Nguesso balaie d’un revers le cas Ndenguet à celui de Ntsourou qui avait étalé ses ambitions de le renverser. Secoué par le démantèlement de ses cellules au sein de la police, Jean François Ndenguet n’est plus en sainteté avec certains membres de la famille Sassou Nguesso qui veut lui régler les comptes.

De son côté, Ndenguet qui n’est pas un enfant de cœur a pris son téléphone pour défier ses adversaires tout en leur mettant en garde contre leur machination. Il ne cesse de rappeler tous ses sacrifices pour la conservation de ce pouvoir qui a fait de lui le mal aimé de la république.

Il est évident que le clan Ndenguet soupçonne Kiki et Claudia appuyés par Serge Oboa de chercher la tête du patron de la police.«Ces Zaïrois là croient qu’ils peuvent monter sur nos nez !» chuchotent les proches de Ndenguet à propos des deux enfants de Sassou Nguesso.

Pour le moment Denis Sassou Nguesso ne suit pas ses enfants et s’oppose à un affrontement direct avec son frère Jean François Ndenguet. Qui dit Ndenguet dit Jean Dominique Okemba qui parle à l’oreille de Sassou et qui garde ses fétiches.