Affaire veuve expulsée de la maison: droit de réponse de Bernadette Mpunza

0
1921

Une campagne de manipulation et de diffamation est organisée depuis le mercredi 22 février 2023
contre Madame MPUNZA Bernadette, veuve NKOUKA MALEKA sœur cadette de feu Albert BANZI

En effet, Sieur BANZI s’est marié en 2013 en seconde noces à Madame BAKAKOULA Augustine SOUS
LE REGIME DE LA SEPARATION DES BIENS. De cette union, aucun enfant n’est né. La veuve n’ayant
de ce fait aucun droit acquis à pouvoir hériter au patrimoine de Monsieur BANZI. En revanche, la
famille avait prévu accorder à la veuve l’usufruit du logement dans un délai raisonnable afin de lui
permettre de s’organiser et de se préparer à se reloger tranquillement.

Malheureuse les parents de la veuve qui durant toute la veillée mortuaire, n’ont fait que briller par
provocations, arrogance, chantages (refus de remettre la pièce d’identité de Monsieur BANZI et
l’original de l’acte de mariage pour permettre d’organiser à temps les funérailles) menaces et
tentatives de manipulation des jeunes du quartier. Ce qui a mis le feu au poudre et qui a occasionné
plusieurs frictions jusqu’au 18 février 2023, date de l’inhumation.

En revanche, la famille avait prévu accorder à la veuve l’usufruit du logement afin de lui permettre
de s’organiser et de se préparer à se reloger tranquillement. La réunion prévue à cet effet devait
se tenir samedi 25 février 2023. Seulement juste après l’inhumation la veuve et sa famille sont
rentrées à Brazzaville sans assister à la construction de la tombe, et par le biais de l’appel
téléphonique de Monsieur NKANZA alias Kazis, beau-frère de la veuve, elle a exprimé le dimanche 18
février 2023 avant le retour de la belle-famille à Brazzaville, la volonté d’être « libérée » dans les
meilleurs délais. La cérémonie traditionnelle s’est donc tenue le lundi 20 février 2023.

Au cours de cette cérémonie, en présence du chef du quartier l’assemblée présente a constaté :
1/ Que au regard du code de la famille, Monsieur BANZI n’ayant pas laissé d’enfant d’une part et qu’il
s’était remarié sous le régime de la séparation des biens, les héritiers de Monsieur BANZI sont ses
frères et sœurs encore en vie.

2/Que l’administration de ses biens et les démarches à accomplir au tribunal d’instance seront
accomplies par Madame NKOUKA-MALEKA et Monsieur MPASSI Paul pour le compte de la famille
KI-NSAKU.

3/La veuve BANZI bénéficiera pleinement de l’ensemble de ses droits de veuvage, pensions de
retraites et du pourcentage prévu par la loi en ce qui concerne les répartitions financières.
Aujourd’hui la veuve qui et sa famille qui ont librement décidé de partir, sans que personne ne les
mettent à la porte se permettent non seulement de répandre sur internet de fausses vérités, mais
également de proférer des menaces de mort (HERMANN SOUZA Alias Mano Fumu dans une vidéo
du 19 février 2023 à 21h00 avoue être un tueur, qu’il a déjà tué et qu’il allait passer à l’acte) ne
reposant sur aucun fondement réaliste et juridique.

Le modus operandi étant connu d’avance, face aux vaines tentatives de manipulation de l’opinion
KIMBANGUISTE notamment, la famille reste sereine.
Des mises en demeure sont parties ce jeudi 23 février 2023 contre les principaux protagonistes et des
plaintes selon les textes en vigueur vont suivre.


Bien Cordialement