Abuja : Bouya obligé de parcourir la ville en hélicoptère par Sassou pour voir des vrais grands travaux

0
2098

Un homme sérieux et digne aurait démissionné de son poste après une telle humiliation ! Mais, comme Jean Jacques Bouya ne doit son respect et considération que grâce à la politique, il supportera et fera comme si de rien n’était. A Abuja au Nigeria pour assister à l’investiture du nouveau président de ce pays, Jean Jacques Bouya a été contraint de parcourir la ville d’Abuja en hélicoptère pour s’imprégner de ce qu’on appelle normalement municipalisation d’une ville et non les bricoles coûtant des milliards qu’il fait au Congo. Mais pourquoi Sassou le garde-t-il au gouvernement ?

Une épreuve épuisante pour le ministre des Grands Travaux du Congo, le voleur et bricoleur Jean Jacques Bouya, contraint de monter dans un hélicoptère et voler au dessus de la capitale politique du Nigeria. Denis Sassou Nguesso est bel et bien conscient de la pagaille que son neveu a organisé sur les grands chantiers qui devraient capitaliser son pouvoir.

En obligeant Jean Jacques Bouya a monté dans cet hélico, Denis Sassou Nguesso a voulu lui dire tout simplement, qu’il est nul et que les villes congolaise auraient ressemelées plus ou moins à Abuja s’il n’avait pas fait des bricoles avec des milliards des prêts chinois.

Rappelons que malgré des municipalisations accélérées à coup des milliards pilotées par Jean Jacques Bouya, les villes Congolaises ne se sont pas modernisées, mais bien au contraire se sont dégradées. Mais comme Sassou adore les incompétents et voleurs, il garde toujours son neveu au même poste.

La ville d’Abuja est sortie de rien après la décision fédérale d’en faire la capitale politique du Nigeria. Sa modernisation prouve le sérieux des dirigeants de cet immense pays d’Afrique de l’Ouest.