A l’abri dans la famille Sassou, Hugues Ngouolondele est accusé d’avoir détourné 3 milliards

0
1836

Le ministre gendre du chef de l’État Hugues Ngouolondélé est soupçonné d’avoir détourné quelques 3 milliards Cfa à l’État Congolais. C’est le résultat d’un rapport interne au CID que dirige le général Philippe Obara. De son passage à la tête de la mairie de Brazzaville pendant 14 ans, l’ex douanier a volé 2 milliards Cfa et plongé cette administration municipale dans une profonde crise financière dont les effets se font ressentir actuellement. En se cachant dans la famille présidentielle ce voleur est l’abri de toutes poursuites judiciaires.

Lors de son procès pour malversations financières, l’ancien maire de Brazzaville Christian Roger Okemba, condamné à cinq ans de réclusion criminelle, le nom de son prédécesseur Hugues Ngouolondélé avait été cité comme étant le plus grand voleur de la dite institution. Mais les juges ont ignoré cette révélation de peur de se faire blâmer par le pouvoir.

Au CID ( ex DGST ), un rapport accable l’actuel ministre de la jeunesse et des sports qui aurait détourné quelques 2 milliards Cfa à la tête de la mairie de Brazzaville et 1 milliard dans son ministère. Le dernier détournement du gendre de Denis Sassou Nguesso remonte au forum européen du recrutement de la diaspora congolaise en Novembre 2021.

Mais, selon d’autres sources des renseignements congolais, Hugues Ngouolondélé dispose d’une fortune colossale acquise de manière frauduleuse. De cette fortune, il a donné 5 milliards à son fils Henri pour monter une unité agroalimentaire à Gamboma dans les Plateaux.

C’est Denis Sassou Nguesso qui a demandé au CID d’enquêter sur la fortune de tous ses ministres et de lui remettre les conclusions. Il ressort du rapport sur Hugues Ngouolondélé, qu’il volerait 40 % du budget de son ministère chaque année. Rappelons que ce ministre a reproché aux diables rouges évoluant à l’étranger de recevoir 6 millions cfa à chaque convocation.