Sassou Nguesso promet à Macron que ce mandat serait son dernier à la tête du Congo

0
2183




Une lueur d’espoir ou un autre coup tordu du chef de l’État Congolais? Denis Sassou Nguesso qui est à la tête du Congo depuis 1979 avec un repos démocratique forcé de 5 ans, aurait promis selon des sources bien introduites à Mpila, à Emmanuel Macron de passer la main à la fin du mandat qu’il entamera dès ce mois de mars.




Dans un entretien téléphonique avec Emmanuel Macron, Denis Sassou Nguesso, aurait décidé enfin de prendre sa retraite et d’arrêter de faire du pouvoir son unique option de vie. Celui qui va briguer à un autre mandat le 21 mars et qui dirige le Congo depuis 40 ans, aurait compris enfin qu’il y a la vie après le pouvoir.

Connaissant bien le comportement des dictateurs d’Afrique Centrale, du côté de l’Élysée, on s’imagine déjà à une succession clanique et non à une élection ouverte où tout Congolais pourrait postuler. Le vœu de Sassou Nguesso a toujours été celui de passer la main à son fils Denis Christel, mais se trouve confronter à l’opposition farouche du PCT.




Officiellement âgé de 77 ans, mais bien plus pour officieusement, Denis Sassou Nguesso a un bilan très mitigé à la tête du Congo. Un petit pays pétrolier de 4 millions d’âmes au bord du gouffre avec un revenu de moins d’un dollar/ Jour. Son règne a été caractérisé par l’enrichissement de sa famille et son clan.




A ce jour, le Congo, moins de 10 ans après la faveur sur le statut PPTE, est encore à genoux devant le FMI, à cause d’un très mauvaise gouvernance. Emmanuel Macron a souhaité que ce vœu de Sassou Nguesso de passer la main soit réellement effectif. Le cas Ouattara en Côte d’Ivoire étant encore d’actualité.