Bouya s’auto attribue via sa société écran le marché à 100 milliards de réaménagement du BD Alfred Raoul

0
1367

Un penalty sans gardien a permis au ministre Jean Jacques Bouya de s’attribuer dans un conflit d’intérêts flagrant le marché de la réhabilitation de plusieurs artères de Brazzaville dont le tronçon allant du rond point pâte d’Oie à l’hôpital de Talangai. C’est la société CRBC, présentée officiellement comme Chinoise, mais qui appartient réellement à Bouya qui a gagné ce marché à 100 milliards Cfa.

Il est évident que Bouya s’en fout éperdument des dénonciations des congolais sur son comportement de voleur des fonds publics. C’est leur pouvoir et il a le droit de voler autant que faire ce peu au détriment du bonheur des congolais. Sa société de BTP CRBC que dirige les chinois pour tromper la vigilance des congolais sera chargé de la réhabilitation de plusieurs voies urbaines contre paiement de 100 milliards FCFA.

Dans leur volonté abjecte de saigner les caisses de l’État, l’unique moyen qui leur garantit une richesse et vie de luxe, le clan au pouvoir ne s’est pas gêné de créer plusieurs sociétés écran ayant gagné tous les marchés des différentes municipalisations accélérées. Les éléphants blancs de cette arnaque un peu partout sur le territoire national n’ont jamais attiré l’attention du procureur général de la république.

Aujourd’hui encore, malgré que son nom est cité dans différentes affaires et que son incompétence étalée, le ministre Jean Jacques Bouya continue dans les détournements des deniers publics sur le réaménagement de certaines routes de la capitale Brazzaville.

100 milliards ont été débloqués en faveur de sa société écran CRBC pour réaménager le tronçon boulevard Alfred Raoul-Hôpital de base de Talangai. La durée des travaux est estimée à trois ans.