Des détourneurs des deniers publics reversent 20% à la CID du général Obara pour être en paix

0
1945

Une complicité digne de la mafia italienne entre la centrale d’intelligence et de la documentation ( CID) ex DGST que dirige le tout puissant et discret général Phillipe Obara et les voleurs de la république. Pourquoi voit-on au Congo des personnes ayant détourné des fonds publics vivre en paix et se vanter même d’être milliardaires ? Tout simplement parce qu’elles bénéficient de la protection du général Obara et des services secrets après leurs avoir reversé 20 % de leur dû mal acquis. Des simples cadres du Trésor public et des régies financières avec des salaires normaux qui vivent comme des milliardaires.

Le général Philippe Obara n’a pas perdu du temps pour traquer le député Hydevert Moigny, jeté en cellule avec son immunité parlementaire pour avoir juste dénoncé les maux qui minent le pays. On lui a collé le fameux motif d’atteinte à la sûreté intérieure. Mais entre lui et les voleurs qui siphonnent les caisses de l’État, qui nuit réellement à la Nation ?

Il est claire que le député déchu nuisait plutôt aux intérêts de la caste qui vit des caisses de l’État et non à la Nation. Ceux qui ont la charge de veiller au bon fonctionnement des institutions par le contrôle de tout citoyen hors-la loi sont devenus leurs protecteurs.

A l’instar des magistrats qui ont vendu leur dignité pour de l’argent, la CID du général Obara est dans la même logique. Le Congo étant devenu un pays où chacun cherche où gratter, Obara a vite compris qu’il fallait créer une symbiose avec tous ceux qui détournent des deniers publics.

Le congolais n’étant pas discret, il visibilise même un bien mal acquis. C’est ainsi que des nouveaux riches qui changeaient de statut social un bon matin construisent des immeubles, roulent carrosse et possèdent des biens dignes des riches.

A la moindre remarque, les hommes du général Obara entrent en action en se rapprochant du voleur qui est obligé de justifier la provenance de sa richesse subite. Les 20 % calment l’affaire et permettent au voleur de savourer en toute quiétude sa richesse.

Tous ses nouveaux riches qui bâtissent dans la zone nord connaissent déjà le filon et se permettent même de conseiller les potentiels futurs voleurs du pacte avec Obara et sa CID.