Le pouvoir du PCT a réduit les habitants de Brazzaville Nord à la mendicité, au Matolo et détournements

0
1452

En instaurant le tribalisme comme mode gestion de l’État de tous les congolais, le clan Sassou avait pour unique but de s’attirer la sympathie aveugle des nordistes qui craindraient un acharnement si le pouvoir basculait au Sud. Après 26 ans de règne sans partage, le constat est que les populations du Nord sont les plus lésées malgré le canaille subit par les sudistes. S’il n’est pas militaire, voleur des deniers publics, PD ou Ceci Selengué, le nordiste est réduit à la mendicité ( Matolo ) auprès des siens devenus des chefs.

Chaque jour devant les résidences des autorités nordistes habitants généralement dans la zone nord, des démunis affluent dès 5heures du matin dans l’espoir de trouver une solution à leurs doléances. C’est généralement vers 10 heures que l’autorité commence à les écouter pour une hypothétique aide financière. Le nordiste est réduit à cette vie et s’y plaît.

Par contre, dans la zone sud, délaissée à cause du tribalisme du pouvoir et la complicité de certains leaders sudistes, les populations font tout pour gagner leur vie à la sueur de leurs fronts. Des jeunes sudistes n’envahissent pas les domiciles des supposés nantis pour faire de la mendicité, mais se « débrouillent ».

En croyant faire du mal au Sud, le clan Sassou ignore être entrain de clochardisé le congolais du Nord et d’éveiller plus que jamais la conscience de celui du Sud.