Les bibliothèques scolaires, un moyen efficace pour améliorer le niveau de lecture des élèves

0
520

De nos jours, le niveau de lecture et d’expression orale des élèves du primaire, du collège et même du lycée laisse à désirer. Pour remédier à cette lacune, les pédagogues conseillent la mise en place des bibliothèques scolaires.

Selon le manifeste de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture et la Fédération internationale des associations et institutions de bibliothèques, la bibliothèque scolaire offre à toutes les communautés scolaires des services d’apprentissage, des livres et des ressources qui développent la réflexion critique et leur permettent d’utiliser efficacement l’information quel qu’en soit le support ou la forme. En effet, dans un établissement scolaire, la bibliothèque constitue donc un véritable outil pédagogique. Le fonds documentaire étant là pour répondre de façon satisfaisante aux besoins des élèves et des enseignants.

A en croire plusieurs enseignants, pendant le cours de lecture, chaque élève a la possibilité de posséder son propre exemplaire du livre. A cette occasion, chacun est concentré et peut mieux suivre l’orientation de l’enseignant. Aucun enfant n’est délaissé à lui-même et l’enseignant a la facilité de faire profiter à tous les élèves, à tour de rôle, de l’exercice de lecture. Ce processus vise, entre autres, à améliorer progressivement le niveau de lecture des élèves.

D’après certaines études, le personnel affecté à la bibliothèque pourrait aussi mettre la main à la pâte. Après les cours avec les enseignants, il serait intéressant que les élèves se rendent à la bibliothèque pour apprendre à consulter les livres. De cette façon, l’ensemble des élèves a la possibilité, à cet instant, d’être assisté par les bibliothécaires. Grace à eux, ils apprendront la recherche d’informations.

Par ailleurs, des études ont démontré que lorsque les enseignants et les bibliothécaires mutualisent leurs efforts, les élèves progressent plus vite en lecture, en écriture et en expression orale. En dehors de cela, renseigne une enquête internationale, les établissements qui possèdent une bibliothèque présentent des élèves qui produisent des résultats en moyenne quinze à vingt-cinq fois supérieurs à ceux qui n’en ont pas.