Hausse des prix : les consommateurs Congolais risquent de tirer le diable par la queue 

0
1077

Les consommateurs congolais sont confrontés à une nouvelle vague de hausse de prix. Les annonces d’augmentation des prix du ciment, de la bière et celle du carburant attendue dans les prochaines heures font craindre une pression supplémentaire sur le pouvoir d’achat des ménages.

Après la récente augmentation du prix de l’essence, qui a déjà provoqué une grande  inquiétude chez les citoyens, plusieurs entreprises exerçant en République du Congo ont annoncé une hausse significative de leurs prix. Le cas notamment dans les industries du ciment et de la bière. 

Selon les informations fournies par l’entreprise Dangote Cement Congo, cette hausse des prix est principalement due à des facteurs tels que l’augmentation des coûts des matières premières sur le marché mondiale causée par la guerre russo-ukrainienne. Ces augmentations répondent ainsi à la nécessité de compenser des coûts de production en constante croissance afin de maintenir leur rentabilité.

Les Congolais assistent impuissants à la détérioration de leur niveau de vie, ces augmentations successives, après celle de l’essence, pèsent lourdement sur les ménages qui sont déjà confrontés à une situation économique difficile.

Face à cette situation, le gouvernement congolais avait annoncé le 04 juillet dernier les premières mesures d’accompagnement, à savoir la suspension temporaire du règlement de la taxe du scannage et du paiement du certificat de contrôle de la conformité des marchandises. Deux mesures pour atténuer l’impact de ces hausses sur les consommateurs.

Si les premières mesures ont été annoncées pour le moment, les autorités congolaises sont très attendues par les populations pour trouver des solutions durables afin de maîtriser l’inflation des prix et de protéger le pouvoir d’achat des citoyens.