Ya Jeannot Bouya et Paul Obambi, les deux plus grands Kadhafis du Congo

0
1781

L’exemple de ces milliardaires Congolais qui ont fait fortune dans les caisses de l’État et qui ont échoué dans les investissements légaux quand bien-même ils étaient exemptés de paiement d’impôts et autres taxes. Si Jean Jacques Bouya est le plus grand Kadhafi de Bangui en RCA, Paul Obambi l’est en RDC. Les deux, utilisent le port de Yoro pour convoyer leurs marchandises dans les baleinières inadaptées à l’instar de celle qui a pris feu sur le fleuve Congo.

De la même façon qu’ils volent l’argent du Congo, Jean Jacques Bouya et Paul Obambi évoluent en mode hors-la-loi dans leur business de Kadhafi. Le très respecté président de la chambre de commerce de Brazzaville et patron de la société Sapro s’est avéré n’être qu’un piètre trafiquant de carburant qu’il obtient à bas prix à la SNPC.

A partir du port fluvial de Yoro et non loin de son domicile, Paul Obambi gérait une grande organisation mafieuse qui livrait la RDC en carburant illégalement. Le carburant était chargé dans les baleinières sans respecter les normes d’entreposage avec l’équipage à la merci du danger. Une fois sur les ports illégaux de l’autre rive du fleuve, ce carburant était vendu dans les rues de Kinshasa et non dans les stations habilitées.

Paul Obambi détient le monopole de ce business qui lui rapporte des millions et faisait la guerre à tous ses petits concurrents qu’il n’hésitait pas parfois à envoyer en cellule. L’incendie d’une baleinière est venu mettre à nu l’indécence de cet homme affaire que les autorités protègent et ne veulent citer comme responsable.

Pour identifier les causes du drame du 5 décembre à Brazzaville et d’en établir les responsabilités individuelles et collectives, le gouvernement mettra en place une commission d’enquête nautique. D’après les informations de l’exécutif, la baleinière dénommée « Royale II », non immatriculée, en réparation et amarrée sur les berges à la limite des parcelles jouxtant le plan d’eau du port public de Yoro, serait à l’origine de cet incendie qui a causé un mort et d’importants dégâts matériels.

Rappelons que Paul Obambi a été incapable de gérer les mines de Mayoko qu’il a hérité gratuitement du pouvoir.