Unité Nationale : pourquoi 80% des élèves de l’école militaire des cadets sont nordistes ?

0
1541

Les chantres de l’unité nationale qui sont pour la plupart au sein du pouvoir ne pourront jamais expliquer rationnellement pourquoi 80 % des élèves admis à l’école militaire général Léclerc ( école des cadets) sont originaires du Nord ? Un tribalisme bien ficelé dans l’unique but de perpétuer la domination sur le Sud, épicentre de la politique du régime Sassou Nguesso.

En reprenant le pouvoir en 1997, Denis Sassou Nguesso s’est aussi résolu à faire appliquer le plan établi depuis Marien Ngouabi, à savoir la promotion des cadres du Nord dans toute l’administration au détriment des ceux du Sud. Aujourd’hui on peut le voir avec les étudiants en médecine envoyés à Cuba, les bénéficiaires des bourses de formation à l’étranger.

L’armée qui est la branche principale de ce pouvoir ne pouvait déroger à la règle et facilement dans tous les centres de formation militaire, il y a une domination de présence des ressortissants du Nord à l’instar de l’école des cadets. Ces élèves composeront les futurs officiers des FAC dont le haut commandement est déjà occupé par les Nordistes.

Dans la pensée du régime Sassou, les plus intelligents sont les nordistes et les sudistes des personnes à marginaliser qui ne peuvent bénéficier des fruits du Congo de tous. La confiscation régionale de tous les postes de directeurs généraux en est un exemple palpable.

Les officiers et sous officiers bénéficient de toutes les facilités pour faire inscrire leurs enfants à l’école des cadets alors que ceux du Sud sont triés minutieusement parmi les complices qui accompagnent le pouvoir de Sassou.

« Le chaos imposé aux congolais fait partie d’une stratégie voulue et pensée au préalable.
Autrement dit, le général Sassou-nguesso fait express. Nous sommes dans une pagaille organisée et maîtrisée. Il veut aller aussi loin que possible , pour mesurer le degré de réaction des congolais quand il donnera le coup final avec le passage de pouvoir a son rejeton.
En plus, ila donné carte blanche à tous les mbochis qui profitent du système de faire des enfants avec les femmes du sud dans la stratégie de conserver le pouvoir. Bref, c’est une tactique machiavélique pour contraindre le peuple congolais à accepter l’inacceptable. » a écrit un internaute au sujet du tribalisme de Sassou.

En claire le plan de Denis Sassou Nguesso est une domination totale du Nord sur le Sud au Congo sur tous les plans comme au Rwanda où la minorité Tutsi a chosifié la majorité Hutu.