Trafic d’organes au Congo: des chauffeurs de taxi utilisent désormais une drogue aspergeant pour kidnapper et tuer les clients

0
2356

Depuis des années bien que les médias en ligne le dénoncent, un trafic d’organe sévit au Congo au su et vu des autorités politiques dont certaines y seraient impliquées. En dehors du personnel médical, des tueurs à gage, les trafiquants utilisent désormais les chauffeurs de taxi comme partenaires. Ces taximans ont reçu une drogue en liquide aspergeant en forme de déodorant qu’ils activent dans leur véhicule une fois la climatisation effective. En inhalant cette drogue, le client perd sa capacité de réaction et est à la merci du chauffeur qui peut l’achever en douceur avant d’extraire ses organes.

Plusieurs clients victimes de cette forme de kidnapping le témoignent sur les réseaux sociaux dans le but d’alerter l’opinion publique. Des chauffeurs de tax travaillent désormais avec les trafiquants d’organes opérant dans les deux principales du Congo.

Il faut dire que l’hôpital A Cisé qui est le principal partenaire des trafiquants d’organes semble désormais prendre ses distances après avoir été mis à nu par les médias et la population. Le propriétaire de l’unique morgue de Pointe-Noire est l’intermédiaire entre les trafiquants d’organes et la direction de cet hôpital dont les infirmiers et médecins tuent sans cœur des patients.

La gendarmerie nationale a diffusé il y a quelques jours la vidéo d’un jeune recruté comme tueur à gage par les trafiquants. On pouvait l’entendre affirmer travailler pour un grand homme d’affaires du pays qui s’occupe de la scolarité de ses enfants contre les organes humains qu’il lui ramène.

Dans un audio publié sur TikTok, un jeune homme raconte sa mésaventure dans un taxi. Surpris de voir ce dernier accepter facilement sa course à une heure de pointe où les embouteillages sont motifs de refus dans la direction de Ngoyo, il a remarqué comme il a actionné un bouton près de son volant.

Tout de suite, un liquide a envahit le véhicule et le client a commencé à mal se sentir. Le produit inhalé lui a rendu faible et conscient d’être en face d’un kidnappeur, il a usé de toutes ses forces pour obliger le chauffeur à s’arrêter très loin de se a destination.

Voyant son coup foiré, le chauffeur a insisté à ramener le client à sa destination en vain. Ce dernier l’a engueulé prétextant avoir aperçu la personne qu’il partait rendre visite. C’est ainsi qu’il a pu sauver sa vie.