Tchad : journée cruciale pour la signature de l’accord de paix de Doha

La signature de l’accord de paix entre les autorités et les groupes politico-militaires doit avoir lieu ce lundi. Une cinquantaine de mouvements ainsi que le Conseil militaire de la transition sont à Doha où les négociations sont menées depuis mars dernier. Cet arrangement doit ouvrir la voie à la tenue d’un dialogue national prévu à N’Djamena le 20 août.

Selon des observateurs, le groupe FACT ou Front pour l’alternance et la concorde au Tchad s’oppose encore à cet accord, qui ne prend pas en compte selon lui, « la parité des délégués au dialogue national et la libération des prisonniers ».

Ce groupe serait à l’origine de la mort du président Idriss Déby Itno tué au combat en avril 2021. Si l’accord est ratifié, tous les participants pourront se mettre d’accord sur l’organisation de l’élection présidentielle. Le scrutin mettrait fin à la transition menée par le général Mahamat Idriss Déby Itno.

Autoproclamé président suite à la mort de son père, le militaire de 38 ans est accusé par plusieurs ONG de diriger le grand pays enclavé d’Afrique centrale d’une main de fer en menaçant et arrêtant tout opposant.

L’Union africaine a exigé du pouvoir tchadien qu’il mette en place des élections avant octobre prochain.