Sur chaque litre d’essence vendu ( 775 frs ), les petits fils de Sassou gagnent 150 frs

0
4204

La prédation des ressources naturelles par la famille Sassou Nguesso suit son cours normal avec l’augmentation du prix de carburant imposé par le FMI. Le pouvoir qui a conduit le Congo contre le mur ne pouvait que se soumettre du diktat de cette organisation financière dans l’espoir de bénéficier d’un programme d’appui financier. On apprend que sur chaque litre d’essence vendu, les petits-fils du chef de l’État gagnent 150 frs. Le litre coûte désormais 775 frs.

Contraint par le FMI, le gouvernement a publié le vendredi 30 juin 2023 l’arrêté sur l’augmentation sur le prix du super, passé de 625frs à 775frs, soit une augmentation de 150frs. L’arrêté qui est entré en vigueur le 1er juillet a été signé par le ministre d’Etat Claude Alphonse Nsilou du commerce et des approvisionnements, Jean Baptiste Ondaye de l’économie et des finances, Jean Bruno Richard Itoua des Hydrocarbures. C’est la deuxième fois en une année que le prix du super est réajusté depuis octobre 2018.

Les mauvaises politiques qui ont conduit à cette augmentation spectaculaire ne semble pas inquiété le pouvoir dont le premier ministre Anatole Collinet Makosso avait quelques jours plus tôt affirmé que le prix du carburant ne bougera pas. Ayant fait du sous-sol congolais leur source de revenus, la famille Sassou Nguesso a décidé que les petits-fils devraient percevoir 150frs sur chaque litre de super vendu.

Le peuple congolais déjà meurtri doit serrer la ceinture pour enrichir les petits-fils du chef de l’État qui n’apportent aucune valeur ajoutée au pays.