Sassou promet aux militaires la mise en service des nouvelles casernes pour les « wouyer »

0
1460

Le président de la République, Denis Sassou N’Guesso, a annoncé le 28 janvier, au cours de la cérémonie de réveillon d’armes de fin d’année, quelques directives dont la mise en service des casernes de Ndouo, Case-Barnier et du Mont-Mambou.

Construits dans la banlieue ouest de Brazzaville, les trois établissements seront en mesure d’héberger 2 500 à 3 000 personnes. Les travaux, financés à près de 80 milliards de FCFA par l’Etat, ont été exécutés par la compagnie chinoise Beijing Construction sous le contrôle de l’ingénieur conseil français Egis International. Outre les casernes, il y a également des logements militaires que les autorités ont construits après avoir pris la résolution d’éloigner tout établissement militaire des zones d’habitations suite à l’explosion d’un dépôt de munitions des forces armées, le 4 mars 2012 à Brazzaville.  

« Au cours de cette année 2022, les casernes de Ndouo, de Case-Barnier et du Mont-Mambou devront être occupées définitivement. Le gouvernement s’efforcera de réaliser les voies d’accès menant à ces casernes. Malgré la crise, cet effort n’est pas en dessus de nos capacités. Nous voulons voir la force publique, surtout la zone autonome de Brazzaville, s’installer dans ces casernes modernes qui ont été réalisées après le drame du 4-mars 2012 », a annoncé le chef suprême des armées, s’engageant d’y veiller personnellement.

Lutter contre le grand banditisme dans les grandes villes

Prescrivant des directives permanentes, Denis Sassou N’Guesso a cité le renforcement des capacités des personnels à travers l’entraînement et la préparation opérationnelle. « C’est une directive permanente, elle concerne la surveillance du territoire, le maintien de la libre circulation des personnes et des biens, le contrôle de nos frontières. Il s’agit de la lutte contre le grand banditisme dans les grandes villes et même à l’intérieur du pays. Nous avons l’obligation d’être vigilants en permanence face au développement des phénomènes comme le terrorisme et de l’extrême violence », a prescrit le président de la République, précisant que toutes ces directives permanentes seront répétées tous les ans.

Participer à la mise en œuvre du PND

2022 étant une année électorale, la force publique qui a sécurisé le processus électoral ayant conduit à la présidentielle des 17 et 21 mars 2021 en pleine pandémie est appelée à maintenir cette flamme pendant les législatives et locales prochaines. « L’élection présidentielle s’est déroulée dans la paix totale, il n’y a eu aucun incident majeur signalé.  Au cours de l’année 2021, elle a sécurisé le processus électoral, la présidentielle en pleine pandémie et l’élection s’est déroulée dans la paix totale. Il n’y a eu aucun incident majeur signalé. Cette année, il y aura des élections législatives et locales, le même engagement de la force publique sera appelé à se manifester et nous n’avons aucun doute sur le fait qu’elle se déploiera et soutiendra le peuple et le gouvernement dans cette épreuve », a-t-il poursuivi.

Le chef suprême des armées a, par ailleurs, invité la force publique à participer pleinement à l’effort de développement agricole au sens large à travers la mise en œuvre du Plan national de développement (PND) 2022-2026 adopté récemment par le Parlement. Denis Sassou N’Guesso a aussi réaffirmé que le Congo continuera de maintenir ses relations de coopération avec tous les pays amis qui le soutiennent. De même, le pays respectera toujours ses engagements internationaux et participera à tous les efforts que l’Afrique pourrait déployer pour faire face à la conjoncture difficile actuelle.

Plus de 99% de militaires vaccinés

La cérémonie se tenant dans un contexte particulier marqué par la crise sanitaire, économique et financière, le chef de l’Etat a salué la résilience dont la force publique a fait montre. Car, elle a exécuté, d’après lui, avec professionnalisme, fidélité et efficacité les directives données par le gouvernement face à la pandémie à covid-19 depuis 2020 et 2021 au côté du peuple. « La force publique a donné au peuple un exemple de discipline, de cohésion et d’ordre à travers sa participation massive à l’effort de vaccination. On peut aujourd’hui dire que la force publique est presque à plus de 99% vaccinée. C’est un bel exemple de cohésion, de discipline. J’invite la force publique à se mettre en liaison avec le peuple, participer à la campagne de vaccination pour que notre peuple adhère au processus engagé par le gouvernement en vue d’atteindre une immunité collective par la vaccination », a exhorté Denis Sassou N’Guesso.

Adressant un message d’espoir à la force publique, il a demandé la mobilisation de tous cette année dans le travail afin de faire en sorte que le pays puisse renouer avec la croissance et le développement.