Roissy : les passagers du vol Air France parti de Brazzaville bloqués 30 minutes dans l’avion

0
777

Les passagers du vol Air France parti de Brazzaville vendredi soir, sont restés bloqués une trentaine de minutes dans l’avion après l’atterrissage à Roissy Charles de Gaulle, samedi matin. Une panne au niveau de la passerelle télescopique, a retardé leur débarquement.

Quand le vol Air France AF 716 parti de Brazzaville, se pose à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle en ce matin du samedi 28 août, il est 6 heures 36 en heure locale, 5 heures 36 à Brazzaville.

Une fois l’avion immobilisé et les voyants affichant les consignes de sécurité éteints, les passagers se sont empressés de se lever pour récupérer leurs bagages de cabine, dans les bacs à bagages.

Alors qu’ils ont investi les couloirs pour la sortie, ils se rendent compte que les portes de l’avion ne s’ouvrent pas.

Puis, commence l’attente que tous croient brève. Cinq minutes plus tard, le chef de cabine livre une première explication sur ce quasi-confinement. Un problème survenu au niveau de la passerelle retarde le débarquement des passagers. Ce problème est en train d’être résolu.

Dix minutes plus tard, alors que l’avion s’est posé depuis quinze minutes déjà, le commandant de bord donne une version on ne peut plus détaillée de la situation. Une avarie au niveau de la passerelle télescopique, ne permet pas le débarquement des passagers, dit-il. Les techniciens d’Aéroports de Paris sont en route pour intervenir sur l’installation et cella prendra quelque temps. Puis, il s’excuse pour le désagrément.

Pendant que certains passagers se sont rendormis et que d’autres rongent leur frein, il a fallu patienter jusqu’à 7 heures 2, pour que la voix du chef de cabine retentisse à nouveau. Son message d’un peu plus de quarante secondes, livré en français puis en anglais, annonce la fin de la réparation de la passerelle et le débarquement imminent des passagers.

Malgré cette annonce rassurante, cinq minutes de temps additionnels seront encore consommées, avant que le vol AF716 ne débarque enfin ses passagers, à 7 heures 8, soit trente minutes après son atterrissage.

Les « aurevoir » adressés aux passagers quittant l’avion par le personnel de bord, ont alors sonné comme une délivrance.

Source : lesechos-congobrazza.com