Pasteur Ntumi : 4 ans dans la foret à l’abri du coronavirus en compagnie des sibissi et écureuils

0
2738




C’est en avril 2016 que le pasteur Ntumi a été contraint de rejoindre sa tendre forêt du Pool afin d’échapper à la folie de la milice de Denis Sassou Nguesso. Pour certains, c’était le résultat d’un deal entre les deux belligérants,mais pour ses partisans, un haine de plus contre le Pool de Sassou. Pasteur Ntumi au moins fête ses 4 ans de vie dans la forêt à l’abri de la pandémie du coronavirus et en compagnie des animaux.

La fausse attaque de la mairie de Makelékélé et du quartier Kinsoudi par les éléments de Tsambitso présentés par le pouvoir comme des Ninjas a été le prétexte idéal.Des combats ont opposé dans la nuit de dimanche à lundi des membres des forces de l’ordre congolaises à des assaillants non identifiés dans le sud de Brazzaville.




La situation restait difficile à évaluer lundi 4 avril 2016, mais semblait être revenue au calme vers 09h00 (08h00 GMT). Selon plusieurs témoins, des échanges de tirs à l’arme automatique émaillés de détonations d’armes lourdes ont commencé dans les quartiers de Mayanga et Makélékélé dans la nuit de dimanche à lundi, entre 02h00 et 03h00 du matin, et ont duré pratiquement sans discontinuer jusque vers 06h00.

Vers 08h15, on entendait encore des tirs épars. Certaines détonations étaient audibles à partir de Kinshasa, sur l’autre rive du fleuve Congo, assuraient des témoignages dans le quartier de Kinsuka. Selon des témoins, le commissariat principal de Makélékélé a été incendié.




Le gouvernement se saisissait de l’occasion pour apeurer les populations et déclarer la victoire de Denis Sassou Nguesso à la présidentielle. Par ailleurs, sur les ondes d’une chaîne de radio européenne, le pasteur Ntumi s’embrouillait à maintenir le flou en encourageant cette attaque qui selon lui était une reponse logique d’une jeunesse désabusée.

A ce jour, le pasteur Ntumi vit tranquillement sa vie dans la forêt du pool entouré des animaux et de quelques proches collaborateurs. L’affaire du coronavirus ne le concerne nullement. Un bon candidat au poste du ministre des eaux et forêt.