P /Noire : des Italiens porteurs du Coronavirus se cachent et n’informent pas les services de santé

0
4656




Plusieurs ressortissants Italiens travaillant pour la société pétrolière ENI seraient infectés du Covid-19 et se cacheraient à Pointe-Noire et Bondi. Ces porteurs du coronavirus n’auraient pas pris le soin d’alerter les services habilités du ministère de la santé pour une prise en charge. Selon une source qui a requit l’anonymat, les Italiens n’ont pas confiance aux médecins congolais et auraient préféré se mettre à l’abri sous les conseils de leur hiérarchie.

La dernière vague de ces Italiens contaminés a débarqué à Pointe-Noire à bord du dernier vol de la compagnie Air France. Le Congo étant un passoire et les services d’immigration des aéroports du Congo étant complexés de la peau blanche, ils sont passés haut-les-mains.

En principe, ils devraient se mettre en quarantaine pendant une période de 14 jours afin d’éviter de propager le virus. Mais, ils ont regagné pour la plupart leurs postes de travail en haute mère comme sur terre.




C’est après l’apparition des premiers symptômes que ces personnes malades auraient alerté leur hiérarchie qui leur a imposé un silence total pour ne pas créer la panique autour d’eux.La consigne de se passer des services de santé congolais a déjà été donnée depuis les trois premiers cas italiens qui se cachaient au centre-ville de Pointe-Noire.

Malgré que ces Italiens soient mis en isolement à Pointe-Noire et Bondi, des témoignages affirment les avoir vu dans la ville avant et après l’entrée en vigueur du confinement couvre feu.

Officiellement, les autorités congolaises ont déclaré 41 cas dont 5 décès et 2 guéris. Mais en réalité, le pays compte plusieurs cas qui se cachent dont les Italiens de Pointe-Noire. Aussi, plusieurs autorités , de retour d’Europe se terrent dans leurs domiciles ayant recours à l’auto-médication.




Les cas de contamination locale n’ont pas encore signalés au Congo officiellement bien que le pays n’effectue pas des tests aux personnes ayant été en contact avec les infectés. Les proches et familles des personnes décédées du Covid-19 devraient être mises non seulement en quarantaine, mais aussi testées.

Une vidéo circulant sur les réseaux sociaux montre comment la clinique Guenin de Pointe-Noire aurait rejeté un malade présentant des symptômes du Covid-19. Le manque du matériel de protection pousse le personnel soignant a rejeté les infectés.




Les autorités auraient pu prendre des mesures drastiques depuis, conscients du système sanitaire défaillant du pays. Les frontières congolaises devraient être fermées aux Européens.

Rappelons tout de même que si cette pandémie provenait de l’Afrique, l’Europe n’aurait pas hésité à fermer ses portes aux Africains. Ce sont les Européens et personnes venant d’Europe qui ont ramené cette pandémie au Congo.