Le gouvernement prévoit la fermeture des églises de réveil qui ne payeront pas les impôts

0
2415

C’est sans doute la plus bonne loi que le gouvernement du Congo prendra et qui va mettre fin à la dépravation religieuse dans laquelle le pays est plongé. Désormais, il sera imposé aux assemblées religieuses le devoir fiscal comme entreprise lucrative. Souvenez-vous que les promoteurs des églises de réveil ont des entrées financières qui échappent à tout contrôle et qui font d’eux des millionnaires.

Le ministre des finances Rigobert Andely est revenu sur son projet de sa première étape au gouvernement de fiscaliser les églises de réveil qui ont proliféré entre temps en toute impunité fiscale. Ces endroits dit de Dieu sont devenus le refuge de certains escrocs qui s’enrichissent en profitant de l’exemption fiscale dont ils jouissent.

Un contrôle strict sur les revenus financiers des églises seront opérés par les agents des impôts afin d’établir le montant qu’elles devraient payer à l’État. Le Congo a besoin de se servir des taxes engendrées pour le financement des projets et les églises constituent une source intarissable de cette manne.

Les pasteurs ne peuvent pas continuer à s’enrichir sur le dos des fidèles et de l’État. Il était temps de mettre terme à cette injustice. Une communication a ce sujet sera faite à l’endroit des églises de réveil par le ministère des finances afin de les sensibiliser sur le patriotisme fiscal.