Le Congo a la plus forte fiscale d’Afrique Centrale

Aucun candidat à la présidentielle 21 n’aborde cette question dans son programme.

Avec 31,10% de taux de pression fiscale, le Congo Brazzaville, en français facile, est considéré comme le pays où les entreprises payent plus d’impôts et taxes à l’Etat. Une position d’autant plus inconfortable que Brazzaville se situe au-delà de la moyenne régionale Cemac qui est de 17,7%.

C’est le résultat d’une enquête réalisée par Kpmg, le célèbre cabinet anglo néerlandais de renommée mondiale.
Suivent, par ordre, le Gabon(18,30%), Sénégal (17,40%), Cameroun(15,50%),Togo (14,60%), Bénin (14%)…

Difficile, pour les pays à forte pression fiscale comme le Congo Brazzaville, d’attirer des investisseurs hors secteurs pétrole, mines et bois.
La RD.CONGO, avec le taux le plus bas(6,10%) fait payer les impôts et taxes aux entreprises en franc congolais au taux du dollar us actualisé. Ce qui peut, parfois, surtout lorsque le dollar flambe, représenter, en valeur numéraire, un fort montant.